Aucune accusation d'agression sexuelle ne sera portée contre les joueurs des Olympiques

Si aucune accusation d'agression sexuelle ne sera portée,... (Photothèque Le Droit)

Agrandir

Si aucune accusation d'agression sexuelle ne sera portée, une enquête est toujours en cours au service de police de Gatineau concernant des actions indécentes posées par une femme et six joueurs des Olympiques dans les toilettes d'un restaurant Boston Pizza.

Photothèque Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Aucune accusation ne sera portée concernant une plainte d'agression sexuelle visant quatre joueurs des Olympiques de Gatineau de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

La plaignante, une jeune femme dans la vingtaine, s'est rendue à la police de Trois-Rivières à la fin février, après la publication dans le journal Le Droit d'Ottawa d'une nouvelle impliquant des joueurs des Olympiques et de potentiels gestes sexuels dans un restaurant de Gatineau.

Accompagnée de son père, elle a rencontré deux policières et a rempli une déclaration d'une dizaine de pages dans laquelle elle affirmait avoir été agressée sexuellement par quatre joueurs des Olympiques dans une chambre d'hôtel de Québec, en janvier 2014. Puisque le crime allégué aurait été commis sur son territoire, le dossier a été transmis à la police de Québec.

Un enquêteur de la division des agressions sexuelles a rencontré la plaignante. Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, aucun élément criminel permettant de porter des accusations n'aurait été commis par les quatre joueurs visés par la plainte. L'enquête est fermée.

La police de Québec a refusé de confirmer ou d'infirmer les informations du Soleil, disant simplement qu'elle ne divulguait aucune information sur la tenue d'enquêtes impliquant des victimes d'agression sexuelle.

Autre enquête en cours

Une enquête est toujours en cours au service de police de Gatineau concernant des actions indécentes posées par une femme et six joueurs des Olympiques dans les toilettes d'un restaurant Boston Pizza.

La Ligue de hockey junior majeur du Québec a aussi ouvert une enquête interne.

En point de presse la semaine dernière à Québec, le président de la LHJMQ Gilles Courteau indiquait que les joueurs de son circuit pourraient recevoir des consignes plus claires concernant leur comportement hors glace. «Nous donnons le plus d'information possible aux joueurs, mais il y a toujours place à amélioration. Nous voulons renforcer leur encadrement. Il faut aussi maintenir la confiance des parents qui nous confient leurs enfants âgés de 16 à 20

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer