Un fétichiste du pied coupable d'agression sexuelle

Alain Otis, 61 ans, a été déclaré coupable... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Alain Otis, 61 ans, a été déclaré coupable d'agression sexuelle et de trafic de cocaïne, vendredi, au palais de justice de Québec.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour faire condamner son agresseur, Nicolas (prénom fictif) n'avait que ses seuls mots. Malgré son lourd passé criminel, la juge Marie-Claude Gilbert l'a crû.

Nicolas a sept ans et demi lorsqu'il rencontre Alain Otis. Ce dernier, le frère de son beau-père, est «funny, cool et open», selon l'expression du plaignant. Il l'amène voir les Nordiques et le garde lorsque sa mère, une serveuse, part faire la fête.

Les premiers gestes sexuels surviennent lors d'une soirée de garde. Nicolas dort dans le lit de Otis. Soudain, il voit l'homme entrer dans la chambre et ouvrir le tiroir où sont rangés tous ses bas blancs, bien enroulés.

Il sort une paire, enfile les bas au garçon et commence à lui flatter les jambes et à lui sentir les pieds. Otis va ensuite se masturber devant le garçon.

Les gestes se répéteront à au moins quatre reprises durant trois ans. À une occasion, après le rituel avec les chaussettes, Otis touche le pénis du garçon. Le beau-père, qui dormait à côté, intervient et frappe Otis.

La preuve de la poursuite reposait uniquement sur le témoignage de Nicolas, un homme de 34 ans, à la vie brisée. Adolescent, il va vivre au centre jeunesse et fuguer à une dizaine de reprises, parfois jusqu'en Floride et dans l'ouest canadien.

Nicolas consomme des drogues dures durant une quinzaine d'années et vit par moment de la prostitution. Il commet de nombreux crimes et visite la prison à quelques reprises.

À 25 ans, sa vie prend un nouveau tournant grâce à un bon samaritain.

La juge Marie-Claude Gilbert reconnaît que le témoignage de Nicolas est empreint d'agressivité et de rancoeur, mais il est aussi criant de vérité, ajoute-t-elle. «Ses réponses sont claires, spontanées, directes, note la juge Gilbert. Il se dégage une forte impression d'honnêteté malgré ses nombreux antécédents judiciaires.»

À ses mots de la juge, Nicolas, assis dans la première rangée, écrase discrètement deux larmes. Lorsque la juge déclare Alain Otis, 61 ans, coupable d'agression sexuelle et de trafic de cocaïne, il se contente d'un bref sourire au procureur de la Couronne Me Jean-Roch Parent.

Les représentations sur la peine d'Alain Otis auront lieu le 24 mars.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer