Un troisième incident de télésiège au Mont-Saint-Anne

Les skieurs qui sont montés à bord de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les skieurs qui sont montés à bord de L'Express du Sud ont manqué de bol ce midi alors qu'un bris mécanique a forcé leur évacuation.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Et de trois! Un télésiège a été évacué samedi au Mont-Sainte-Anne, un troisième incident du genre à survenir en quelques semaines à peine.

Les skieurs qui sont montés à bord de L'Express du sud ont manqué de bol samedi midi alors qu'un nouveau bris mécanique a forcé leur évacuation, et ce, quelques heures à peine après la remise en service du télésiège quadruple débrayable. Celui-ci avait été mis hors d'usage cette semaine pour réparer le problème survenu dimanche dernier, qui avait entraîné la chute d'un jeune garçon et de sa monitrice de ski. Le duo avait eu plus de peur que de mal alors qu'il était tombé d'une dizaine de pieds sans se blesser.

Il était trop tôt samedi pour indiquer si les ennuis mécaniques étaient de la même nature que ceux de la fin de semaine précédente, occasionnés par le train de poulie. Des pièces s'étaient également détachées pour finir leur course non loin de l'élève qui venait de chuter. «Nous n'avons pas beaucoup d'information pour l'instant», a commenté la porte-parole du MSA, Lisa-Marie Lacasse, indiquant que des ingénieurs étaient à pied d'oeuvre afin de découvrir l'origine du problème.

Contrairement aux deux autres incidents similaires qui sont survenus le 21 février à L'Express du nord et le 1er mars à celui du sud, ce ne sont pas tous les clients qui ont été évacués par des câbles puisque le moteur auxiliaire du télésiège a permis d'en ramener plusieurs à la terre ferme. Mais ce système d'urgence n'a pu terminer son travail, forçant l'équipe de secouristes à prendre le relais. L'opération s'est terminée vers 14h et a pris environ 40 minutes. Il n'y a pas eu de blessé.

Sécuritaires malgré tout

Lisa-Marie Lacasse assure que malgré ces trois incidents très rapprochés, les installations du Mont-Saint-Anne sont sécuritaires. Le télésiège malade a près de 30 ans, ce qui correspond selon la porte-parole à la moyenne d'âge des remontées dans les stations de ski du Québec. «On va se pencher sur le sujet», a cependant ajoutéMme Lacasse, qui tient à préciser que la montagne se plie au programme d'entretien de la Régie du bâtiment. «Toutes les recommandations sont suivies de près. La clientèle peut avoir confiance.»

Elle reconnaît malgré tout que la multiplication des pépins techniques dans les chaises «n'est pas souhaitable», d'autant plus que les deux derniers incidents sont survenus pendant la semaine de relâche. La porte-parole dit cependant que le Mont-Saint-Anne a connu une hausse d'achalandage par rapport à la même période l'an dernier et conséquemment, sa réputation ne semble pas avoir souffert.

Le 21 février, la station soeur du Mont-Saint-Anne, Stoneham, avait également été forcée d'évacuer des clients à l'aide de câbles. Le tout s'était déroulé sans heurts, mais dans un froid glacial alors que les équipes ont travaillé pendant plus d'une heure trente pour remettre les clients sur leurs skis.

En dépit de la multiplication des problèmes dans les télésièges, l'Association des stations de ski du Québec a affirmé cette semaine que les remontées mécaniques de la province étaient sécuritaires, soulignant que le nombre de personnes qui sont évacuées est minime par rapport à celui des skieurs qui empruntent les installations.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer