L'hôtel Delta toujours fermé à la suite d'un incendie

Les dirigeants de l'hôtel Delta n'ont toujours pas... (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

Agrandir

Les dirigeants de l'hôtel Delta n'ont toujours pas chiffré le montant des dommages de l'incendie survenu jeudi soir.

Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Au lendemain de l'incendie qui a forcé l'évacuation de l'hôtel Delta Québec jeudi soir, les responsables n'étaient toujours pas en mesure de dire si l'établissement pourrait rouvrir ses portes samedi.

Après avoir été redirigés vers des hôtels voisins - dont le Hilton et le Marriott - à la suite de l'évacuation, survenue vers 20h30 jeudi, les 268 clients ont appris vendredi en matinée qu'ils ne pourraient réintégrer leur chambre avant samedi, au mieux. Heureusement, ils ont pu se rendre à leur chambre durant la journée pour récupérer leurs effets personnels.

Dans l'ensemble, les personnes évacuées se sont dites très satisfaites du travail des services d'urgence et du personnel de l'établissement, parlant d'une intervention «faite dans le calme» et «bien organisée».

Seule plainte, formulée par deux clients interrogés : une employée de Delta Québec leur aurait parlé d'une «fausse alarme» après que la première alarme d'incendie eut été entendue. Une information finalement erronée, qui aurait pu causer nombre d'ennuis aux clients, soulignent-ils.

Questionné à ce propos vendredi, le directeur de la sécurité à l'hôtel, William Leclerc, a nié qu'il y ait pu avoir mauvaise communication entre les différents intervenants. «Je sais tout ce qui s'est passé, et je n'ai pas entendu parler de ça. [...] S'il y a 5 clients qui ne sont pas contents sur les 268, je suis satisfait.»

M. Leclerc s'est par ailleurs félicité qu'il n'y ait eu aucun blessé ou mort dans l'incident. Les employés de l'hôtel étaient quant à eux de retour au travail vendredi et sont passés en «mode nettoyage», comme l'a formulé un gardien de sécurité. Une équipe de Qualinet est sur place depuis jeudi soir afin de réparer les dégâts causés par l'incendie.

Les dégâts seraient concentrés entre le 5e et le 10e étage, selon William Leclerc. Mais rien de majeur, assure-t-il, alors qu'un employé de Qualinet interrogé par Le Soleil parle de «gros dégâts». L'employé mentionne également que les dégâts se situeraient plutôt entre le troisième et le neuvième étage.

Causes encore inconnues

Le feu a pris naissance dans une chambre électrique au cinquième étage, mais les causes exactes de l'incendie demeurent pour le moment inconnues.

Les dirigeants de l'établissement n'ont toujours pas chiffré le montant des dommages, le directeur général, Donald Dubeau, ayant par ailleurs refusé de s'adresser aux médias vendredi.

Vendredi, M. Leclerc disait «espérer» que tout soit rentré dans l'ordre d'ici la fin de la journée de samedi, mais précisait que rien n'était encore certain.

Au moment de la visite du Soleil vendredi, en fin d'avant-midi, l'électricité était coupée entre le 5e et le 10eétage du bâtiment, par mesure de prévention.

Les bureaux du ministère des Transports du Québec, situés tout près et aux étages 14 à 20 de l'immeuble en question, n'ont quant à eux subi aucun dommage. Les employés ont pu s'y rendre comme à l'habitude vendredi matin.

Avec Jean-Michel Genois Gagnon

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer