L'ex-maire de Rivière-à-Pierre coupable d'avoir harcelé sa successeure

L'ex-maire de Rivière-à-Pierre Jean-Charles Voyer... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'ex-maire de Rivière-à-Pierre Jean-Charles Voyer

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) S'en prendre aux élus et aux fonctionnaires municipaux a un prix. L'ex-maire de Rivière-à-Pierre Jean-Charles Voyer devra vraisemblablement le payer, car il a été reconnu coupable jeudi soir au palais de justice de Québec de harcèlement criminel envers sa successeure, l'ex-mairesse Ghislaine Noreau. Il risque une peine maximale de 10 ans de prison.

L'homme de 73 ans est demeuré calme à la lecture du verdict par l'un des 12 jurés, qui ont eu besoin de deux jours et demi de délibération. Des cinq chefs d'accusation (tous pour harcèlement), le jury en a retenu deux, soit ceux concernant Mme Noreau et Nadia St-Pierre, inspectrice en bâtiment de la municipalité de 700 âmes de Portneuf.

Une fois à la retraite, M. Voyer s'est mis à fréquenter assidûment les séances du conseil municipal et à poser des questions «harcelantes», en plus d'avoir un comportement «irrespectueux» envers les élus, selon les dires de l'ex-mairesse. Il lui arrivait aussi fréquemment de rire de sa rivale lors de séances publiques, elle qui l'a battu aux élections de 2005 et de 2009.

Entre 2005 et 2013, il s'en est aussi pris à l'inspectrice municipale. Quand il a découvert qu'elle avait fait poser des caméras de surveillance dans son bureau, il a vu rouge et s'est mis à l'insulter et à taper sur son bureau. Il a aussi pourchassé la dame dans le stationnement de l'épicerie. 

Le procureur de la Couronne a évoqué une peine d'emprisonnement pour Jean-Charles Voyer, qui devra revenir en cour le 20 mars pour les observations sur la peine. 

D'ici là, il demeure détenu en raison d'un autre dossier. M. Voyer a en effet été arrêté le 29 janvier pour avoir proféré des menaces de mort à l'endroit d'un homme de Québec. 

Le septuagénaire a déjà été reconnu coupable par le passé de harcèlement criminel et de conduite avec les facultés affaiblies. Jean-Charles Voyer a été maire de Rivière-à-Pierre entre 1980 et 1992.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer