Le «Joker» coupable de l'homicide involontaire de son voisin

Le soir du 7 février 2012, Richard Vallée,... (Photo fournie par le SPVQ)

Agrandir

Le soir du 7 février 2012, Richard Vallée, vêtu comme son personnage de justicier, entre dans la cour arrière de son voisin, rue Hermine. Il l'abattra de deux balles à l'abdomen.

Photo fournie par le SPVQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le «Joker justicier» Richard Vallée a été reconnu coupable de l'homicide involontaire de son voisin Alain Delisle, un homme sans histoire du quartier Saint-Sauveur.

Après deux jours de délibérations, le jury de six hommes et de six femmes a ainsi écarté le verdict de non-responsabilité pour cause de troubles mentaux de même que ceux de meurtre au premier et au second degré.

Artiste vagabond, Richard Vallée, 55 ans, était convaincu qu'Alain Delisle et un gang de criminels avaient enlevé son ex-conjointe ainsi qu'une adolescente et les forçaient à se prostituer. Comme la police ne voulait pas bouger malgré ses avertissements, Vallée a décidé d'agir.

Le soir du 7 février 2012, vêtu comme son personnage de justicier et armé d'une carabine tronçonnée de calibre 308, entre dans la cour arrière de son voisin, rue Hermine. Il l'abattra de deux balles à l'abdomen. «Où sont les filles!» demande le meurtrier. Alain Delisle, 48 ans, meurt dans les minutes suivantes.

Vallée sera arrêté par la police dans les minutes suivantes, à quelques maisons de là. Il se vante d'être un «héros» qui a tué une «coquerelle».

Avec l'appui de la psychiatre Marie-Frédérique Allard, qui a notamment expertisé Luka Rocco Magnotta, le «Joker» plaidait qu'une psychose primaire le rendait non responsable criminellement.

La poursuite maintenait pour sa part que la psychose de l'accusé n'était pas induite par une maladie mentale, mais bien par une consommation massive de drogue, ce qui venait écarter, selon la loi, la défense de non-responsabilité.

Les jurés ont visiblement adhéré à la thèse du procureur de la Couronne Me Jean-Philippe Robitaille.

Ils ont toutefois conclu qu'en raison de son état mental particulier ce soir-là, Richard Vallée ne pouvait formuler l'intention précise de tuer et ne pouvait donc être reconnu coupable de meurtre.

Les parties se retrouveront en septembre pour l'étape des observations sur la peine.

D'ici là, Richard Vallée consultera de nouveau la psychiatre Allard. Le juge Richard Grenier a fortement recommandé à l'accusé de prendre toute médication jugée nécessaire pour bien collaborer avec la justice.

Encore aujourd'hui, Vallée garde la même paranoïa, constate son avocat. «Il pense toujours qu'Alain Delisle a vraiment séquestré des femmes et que la police ne les a juste pas trouvées», résume Me Louis Belliard.

Richard Vallée craignait plus que tout d'être reconnu non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux, indique son avocat.

«Dans sa perception des choses, il ne voulait pas se retrouver dans un hôpital, sous médication, complètement amorphe comme dans Vol au-dessus d'un nid de coucou», illustre l'avocat de défense.

L'avocat de Richard Vallée, Me Louis Belliard, estime que son client, même s'il n'est pas «erratique et délirant» a besoin d'être suivi par des professionnels à l'occasion d'une probation. Pour obtenir cet encadrement après la peine, Me Belliard entend recommander une peine de détention de deux ans moins un jour.

Si on ajoute la détention provisoire de quatre ans et demi, la peine globale tournerait donc, selon la défense, autour de sept ans de prison.

La peine maximale pour un homicide involontaire est la prison à perpétuité. Lorsqu'il y a utilisation d'une arme à feu, la peine minimale est de quatre ans.

Le procureur de la Couronne Me Jean-Philippe Robitaille a préféré ne pas faire de commentaires à la sortie de la salle d'audience.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer