Tragédie de l'Isle-Verte: le rapport du coroner salué

Le coroner Cyrille Delâge a énoncé plusieurs recommandations... (Collaboration spéciale, Johanne Fournier)

Agrandir

Le coroner Cyrille Delâge a énoncé plusieurs recommandations dans son rapport afin d'éviter qu'un autre drame comme celui de la Résidence du Havre de L'Isle-Verte ne se reproduise.

Collaboration spéciale, Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) entérine les principales recommandations du rapport du coroner Cyrille Delâge sur la tragédie de la résidence du Havre, à L'Isle-Verte, que ce soit concernant le financement de la formation des pompiers volontaires, l'installation de gicleurs dans les résidences pour personnes âgées ou le regroupement des services de pompiers.

Au cours d'une conférence de presse, lundi, le président Daniel Brazeau a indiqué que le rapport allait «dans le même sens» que le mémoire déposé par son organisme lors du Forum sécurité incendie tenu en 2012. «Le ministère de la Sécurité publique peut compter sur le support entier de notre organisation pour la mise en place des recommandations. On va s'assurer que le rapport ne sera pas tabletté. On va faire les suivis», a fait savoir M. Brazeau.

L'ACSIQ ne cache pas sa satisfaction de voir une enveloppe de 19,5millions $, «un montant important», consacrée à la formation des pompiers volontaires et à temps partiel au cours des cinq prochaines années. Il s'agit d'une mesure préventive que l'association défend avec ferveur depuis une trentaine d'années.

«Plus d'excuses»

Dans son rapport rendu public la semaine dernière, le coroner Delâge s'était montré particulièrement cinglant au sujet de l'intervention «discutable» des pompiers à L'Isle-Verte; au premier rang le chef de l'escouade, Yvon Charron, qui ne possédait pas les qualifications requises pour assurer la gestion de l'intervention.

La recommandation d'abolir la clause «grand-père», qui dispense de formation les pompiers volontaires comme M. Charron, embauchés avant 1998, est également bien accueillie. «Il n'y a plus d'excuse pour le manque de formation, le financement est là», mentionne M. Brazeau.

L'association souhaite aussi que la Régie du bâtiment assure des résidences pour personnes âgées d'une inspection régulière pour vérifier leur conformité aux règles de sécurité, incluant la formation du personnel en cas d'évacuation, tout cela afin d'éviter la répétition d'une tragédie comme celle de L'Isle-Verte, qui avait entraîné la mort de 32 personnes.

Le secrétaire de l'ACSIQ, Sylvain Dufresne, s'est pour sa part dit «heureux» de la recommandation visant l'installation de gicleurs dans les résidences et dans tous les immeubles hébergeant des aînés, peu importe l'âge de l'édifice. À la Régie du bâtiment, dit-il, de jouer son rôle en déléguant des inspecteurs pour éviter la répétition du drame de janvier 2014. «Il se fait des inspections sporadiques, mais il faut visiter toutes les résidences. Des visites sur le terrain s'imposent.»

Le rapport du regroupement des services de sécurité incendie - c'était une recommandation du rapport Delâge - reçoit également l'aval de l'ACSIQ. Des expériences concluantes de regroupement ont été menées dans les dernières années dans la région de la Matapédia et au Lac-Saint-Jean.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer