14 mois de prison pour l'incendiaire de l'âge d'or

Héloïse Chartier, 68 ans, avait enflammé le matelas... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Héloïse Chartier, 68 ans, avait enflammé le matelas de son amoureux en son absence parce qu'elle était fâchée de l'attention qu'il portait à une autre femme.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Une sexagénaire qui avait mis le feu à une coopérative de logements pour gens âgés dans le quartier Saint-Roch en septembre 2013 devra purger 14 mois de prison.

Héloïse Chartier, 68 ans, avait enflammé le matelas de son amoureux en son absence, à l'aide d'allumettes.

La dame était fâchée de l'attention que son ami de coeur portait à une autre femme. Une quarantaine de locataires avaient été évacués.

Les dommages étaient évalués à 25 000 $. La poursuite réclamait une peine de deux ans moins un jour, tandis que la défense plaidait pour une probation de trois ans avec des travaux communautaires.

Rappelant que les crimes d'incendie criminel étaient généralement punis par des peines d'au moins trois ans de prison, le juge Pierre Rousseau a dit tenir compte, dans l'imposition de la peine, de l'état vulnérable de l'accusée, femme sans réseau social et ayant eu une vie difficile.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer