Violente bagarre entre deux groupes de jeunes

Le service de police de la Ville de...

Agrandir

Le service de police de la Ville de Québec a procédé à l'arrestation de quatre personnes.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Une bagarre entre deux groupes de jeunes dans la nuit de dimanche à lundi dans le secteur de Charlesbourg a fait deux blessés et a conduit à l'arrestation de quatre personnes.

Une bagarre entre deux groupes de jeunes dans la nuit de dimanche à lundi dans le secteur de Charlesbourg a fait deux blessés et a conduit à l'arrestation de quatre personnes.

La police de Québec a été appelée vers 1h10 à l'intersection des avenues Bourg-Royal et le Roux pour ce qui semblait être un accident. L'information préliminaire laissait croire qu'une personne avait été heurtée par un automobiliste.

À leur arrivée, les agents ont constaté que deux groupes de jeunes, totalisant environ une dizaine d'individus, s'étaient donné rendez-vous à cet endroit pour «régler une vieille chicane qui perdurait depuis quelques semaines», explique l'agente Christine Lebrasseur. Les enquêteurs sont encore à démêler la cause de cette rixe.

Au moins deux jeunes ont été conduits à l'hôpital, dont un des assaillants, qui s'est lui-même infligé une blessure. Le second, un adolescent de 16 ans, a été heurté à deux reprises par un véhicule. Il demeure hospitalisé, mais on ne craint pas pour sa vie.

«Nous dormions quand on a entendu des cris et des bruits sourds à répétition, explique un voisin, qui préfère garder l'anonymat. J'ai ouvert la fenêtre et j'ai vu trois jeunes qui fuyaient à bord d'une automobile. Un autre gisait par terre», raconte-t-il.

«Les autres qui étaient sur place criaient qu'il était mort. Mais il s'est finalement relevé», ajoute le témoin, qui assistait à une scène surréaliste. «Il y avait un homme dans une BMW côté passager qui se faisait attaquer par deux autres. L'un le frappait par la fenêtre côté passager et l'autre a pété toutes les vitres de la voiture avec ses pieds avant d'entrer dans l'automobile côté conducteur. C'était de la violence gratuite. C'est inconcevable. C'était comme un film live», raconte le citoyen, encore sous le coup de l'émotion.

Preuve de la violence qui faisait rage, les policiers ont récupéré sur les lieux un tournevis, un marteau, un couteau et une barre à clous comme des éléments de preuve.

La police a arrêté quatre jeunes hommes âgés de 19 et 20 ans. Trois d'entre eux ont été libérés avec promesse de comparaître. Ils pourraient faire face à des accusations de voies de fait et de voies de fait armées. De prime abord, la preuve recueillie semble suffisante. Toutefois, c'est le procureur au dossier qui déterminera les chefs retenus en fonction de cette preuve.

Le quatrième accusé devrait éventuellement être libéré. Lundi, en après-midi, il était toujours hospitalisé, tout comme la victime mineure.

Des voisins interrogés confirment que «ça brasse» beaucoup dans le secteur depuis deux ans. Des résidents doivent vivre avec une série de méfaits, sans pouvoir les relier directement aux gens impliqués dans la bagarre d'hier.

Notamment, des citoyens ont vu leur maison et leur véhicule couverts d'oeufs. À une autre occasion, ils se sont fait réveiller en pleine nuit par des individus qui ne cessaient de courir autour de leur résidence. Les gens interrogés par Le Soleil ont préféré garder l'anonymat par crainte de représailles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer