Altercation au Cosmos: un Lévisien accusé de tentative de meurtre

La tentative de meurtre a eu lieu à... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La tentative de meurtre a eu lieu à l'extérieur du restaurant Cosmos de Lévis jeudi soir.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Patrick Roy, 24 ans, a été formellement accusé vendredi après-midi de tentative de meurtre à la suite de l'altercation qui a eu lieu à l'extérieur du restaurant Cosmos de Lévis jeudi soir.

Le jeune Lévisien est accusé d'avoir poignardé un de ses collègues de travail, lui causant plusieurs lacérations à l'abdomen. L'accusé, qui possède des antécédents de menaces de mort, d'extorsion, de vol qualifié, d'agression sexuelle et de complot, demeurera détenu toute la fin de semaine, la poursuite s'étant opposée à sa remise en liberté.

Joint au téléphone, Frédéric Brien, le copropriétaire et gérant du Cosmos de Lévis, était encore étonné vendredi qu'une telle altercation ait pu se produire à l'extérieur de son établissement. «C'étaient pas des employés à problèmes, ils étaient bien fiables», assure-t-il.

Tous deux cuisiniers, la victime et le suspect ne se seraient jamais bagarrés sur leur lieu de travail. Ils auraient même participé à un party d'employés la semaine dernière sans aucune anicroche. «Les employés chez nous, c'est comme une famille!», soutient M. Brien.

Le droit à «une deuxième chance»

Patrick Roy était à l'emploi du Cosmos depuis environ trois ans. Ses patrons étaient au courant de son passé judiciaire, mais «tout le monde a le droit à une deuxième chance», dit M. Brien pour justifier son embauche. Après l'acte de violence de vendredi soir toutefois, le jeune homme ne sera plus le bienvenu comme employé.

Selon Frédéric Brien, l'incident est «malheureux» et «isolé». «Je pense qu'il y a deux fils qui se sont touchés.»

La police de Lévis n'a pas encore déterminé où le suspect s'est procuré son arme blanche, sauf que «dans une cuisine, c'est pas les armes qui manquent», laisse entendre M. Brien.

Un message a été envoyé à tous les employés du Cosmos de Lévis vendredi, les invitant à se confier à leurs patrons s'ils sentaient le besoin de parler de cet incident.

Avec la collaboration d'Élisabeth Fleury

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer