Attouchements sur des ados: 16 mois de prison pour un tatoueur de Québec

Le palais de justice de Québec... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le palais de justice de Québec

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Rémi Roy, ce tatoueur de 40 ans de Québec reconnu coupable de contacts sexuels avec des adolescentes de moins de 16 ans, d'incitation à des contacts et de trafic de stupéfiants, a écopé vendredi d'une peine de 16 mois d'emprisonnement ferme.

Les gestes pour lesquels Roy a été reconnu coupable en juillet dernier se sont déroulés en 2011 et en 2012. L'accusé est entré en contact avec ses trois victimes mineures par l'entremise de son ancienne copine, une amie des adolescentes, ou par le truchement d'Internet.

Claques sur les fesses, attouchements sur les seins, propos à caractère sexuel: l'accusé ne se contentait pas de tatouer les adolescentes, à qui il offrait aussi du cannabis ou des métamphétamines.

La juge Chantal Pelletier a souligné vendredi que Rémi Roy minimisait sa responsabilité et refusait de s'investir dans une thérapie sexuelle. L'abus de confiance et d'autorité constitue un autre facteur aggravant, selon la magistrate.

En plus d'une peine de 16 mois d'incarcération, Roy sera soumis à une probation de trois ans. Il sera en outre inscrit à vie dans le registre des délinquants sexuels et devra s'abstenir pendant 10 ans d'occuper un emploi susceptible de le mettre en contact avec des personnes mineures.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer