Quatre meurtres à Québec en 2014

Le 17 mai, Robert Lepage a été poignardé... (Photothèque Le Soleil, Steve Jolicoeur)

Agrandir

Le 17 mai, Robert Lepage a été poignardé à mort au coin de la 1re Avenue et de la 5e rue, dans Limoilou. Bryan Demers-Thibeault a été accusé de meurtre prémédité dans cette affaire.

Photothèque Le Soleil, Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La police de Québec répertorie quatre meurtres sur son territoire en 2014. Tous mettent en scène un couteau comme arme du crime.

Le premier homicide est survenu le 2 février. Samuel Simard, un jeune homme de 21 ans au lourd passé criminel, a été accusé du meurtre non prémédité de Ianick Saindon, 25 ans. Il a poignardé sa victime au thorax alors que les deux hommes se trouvaient dans un logement d'un édifice de la rue du Patelin, dans le quartier Neufchâtel.

Le 2 mai, un autre drame se jouait dans une conciergerie de Place de la Concorde, dans Limoilou. Sonia Couture, 37 ans, a déjà plaidé coupable d'avoir tué à l'arme blanche son voisin, Gary Wilkins, 62 ans, à la suite d'une beuverie.

L'affaire est sordide puisque l'accusée a poignardé le sexagénaire à 17 reprises. Elle a ensuite communiqué son crime à un ami via Skype, allant jusqu'à déplacer la caméra pour montrer le corps de la victime. Même si elle a tenté d'effacer des preuves en nettoyant l'arme du crime au lave-vaisselle, elle avouera son geste aux policiers le jour même.

À peine 15 jours plus tard, le 17 mai, Bryan Demers-Thibeault, 29 ans, poignarde Robert Lepage, 52 ans, au coin de la 1re Avenue et de la 5e Rue, dans Limoilou. Les deux hommes habitaient la même maison de chambres.

Demers-Thibeault avait été arrêté dans les heures suivantes, puis libéré faute de preuve. En juillet, il était reconnu coupable de voies de fait sur un agent de la paix lors d'un interrogatoire en lien avec l'homicide. Il a été accusé de meurtre prémédité en décembre seulement.

Le 13 août, Rolland Lafleur, 40 ans, poignardait à mort, son ex-conjointe, Cathy Morin, 38 dans un appartement de la Coopérative d'habitation Place Neuvialle où la victime résidait avec ses deux ados de 14 et 15 ans, absents au moment du drame.

Le couple, marié depuis 2002, ne vivait plus ensemble depuis déjà plusieurs mois et était en instance de séparation. Le 6 juin, Lafleur était accusé pour deux événements de menaces de mort contre Mme Morin et une troisième accusation de harcèlement criminel. Il a été inculpé de meurtre avec préméditation.

Plus que l'an dernier

Le nombre d'homicides en 2010 n'est pas anormalement élevé. Cependant, c'est plus que les trois enregistrés en 2013 et en 2012 et les deux en 2011, signale l'agent Pierre Poirier.

Il faut remonter à 2008 pour relever une année où il y a eu plus de meurtres, avec six, que les quatre de 2014. Depuis 10 ans, 2007 est la seule année au cours de laquelle il ne s'en est produit aucun.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer