Exclusif

Tragédie de l'Isle-Verte: préposé de nuit «crucifié»

«C'est sûr que mon client en avait tellement... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

«C'est sûr que mon client en avait tellement long à dire, qu'il était tellement présent et impliqué, que ça a pu paraître que c'était pire pour lui. C'est aussi parce que les médias ont mal rapporté ce qui s'est dit à la commission d'enquête» - Féenicia Ouellet (arrière-plan), avocate du préposé de nuit Bruno Bélanger (avant-plan)

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Drame à L'Isle-Verte

Actualité

Drame à L'Isle-Verte

Incendie à L'Isle-Verte »

Sur le même thème

Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Isle-Verte) «Mon client est très fatigué», confie l'avocate Féenicia Ouellet. Son client, c'est Bruno Bélanger, le préposé de nuit, celui qui a été la cible d'attaques et de critiques lors de l'enquête publique sur l'incendie qui a fait 32 morts à la résidence du Havre de L'Isle-Verte, le 23 janvier.

M. Bélanger refuse les demandes d'entrevue. «Il ne veut pas réalimenter le feu», dit-elle, sans mauvais jeu de mots. Il faut dire qu'il a été durement éprouvé lors de son témoignage, pendant lequel il a été mitraillé de questions venant à la fois du coroner, Me Cyrille Delâge, que de son adjointe, Me Marie Cossette, ou encore des procureurs de la municipalité de L'Isle-Verte.

«Il a eu une grosse semaine avec la commission d'enquête, fait remarquer Me Ouellet. Ça a été très épuisant et ça ravive beaucoup d'émotions. C'est pour ça qu'on a décidé de ne pas faire de déclarations. On veut plutôt que monsieur puisse se reposer. On veut prendre un peu de recul avec ces événements-là, surtout avant les Fêtes.»

S'il avait eu à faire des déclarations aux journalistes, son avocate croit que cela aurait dû être fait avant son audition afin de rétablir certains faits. Maintenant, elle croit qu'il est dans son intérêt de ne pas parler à la presse. Elle ne croit pas non plus qu'il le fera ultérieurement.

Avant le début de l'enquête publique qui s'est étalée sur huit jours au palais de justice de Rivière-du-Loup, le travail des pompiers et les décisions de leur chef, Yvan Charron, ont fait l'objet de dures critiques. Mais, aux deux derniers jours des audiences, toute l'attention a été détournée vers le préposé de nuit qui, pour certains, s'est retrouvé «crucifié» sur la place publique. Son avocate et lui ont même demandé, à la fin de son témoignage, qu'il soit escorté par un constable. 

«Tout le monde y a passé»

«De ce que j'ai assisté de l'enquête publique, je pense que tout le monde y a passé, nuance Me Féenicia Ouellet. Tout le monde a été «crucifié» chacun son tour, de différentes manières. Mais c'est sûr que mon client était plus impliqué. On cherche toujours un coupable. C'est là-dessus que les gens se rabattent. Les gens ont besoin de ça, naturellement. C'est sûr que mon client en avait tellement long à dire, qu'il était tellement présent et impliqué, que ça a pu paraître que c'était pire pour lui. C'est aussi parce que les médias ont mal rapporté ce qui s'est dit à la commission d'enquête. Il y a des choses tellement fausses qui ont été dites dans les médias. Ça a pu biaiser un peu l'opinion publique.»

Les déclarations faites par son client devant le coroner ont souvent été mises en doute. Il a également souvent été critiqué sur certains manquements, dont son inaptitude à évacuer les résidents, son témoignage contradictoire par rapport à la déposition qu'il avait faite aux policiers, son refus de se soumettre au test du polygraphe et surtout son objection à endosser la preuve des enquêteurs de police, qui a démontré que l'incendie avait pris naissance dans la cuisine du bâtiment. Bruno Bélanger et les deux copropriétaires, Roch Bernier et Irène Plante, avec qui le préposé entretenait une relation amoureuse, continuent à prétendre que le feu provenait de la chambre d'un résident.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer