Incendie de la Résidence du Havre: les copropriétaires retirent leur poursuite

Les copropriétaires de la Résidence du Havre, Roch... (Photo collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Les copropriétaires de la Résidence du Havre, Roch Bernier et Irène Plante

Photo collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Johanne Fournier</p>
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(L'ISLE-VERTE) Quatre jours après la fin de l'enquête publique sur l'incendie mortel de L'Isle-Verte, les copropriétaires de la Résidence du Havre, Irène Plante et Roch Bernier, se désistent de leur poursuite de 1,5 million $ déposée contre la municipalité de 1500 habitants, en lien avec le tragique événement du 23 janvier qui a fauché la vie de 32 de leurs clients.

Le 18 juillet, Mme Plante et M. Bernier avaient déposé une poursuite conjointe avec leur assureur, Promotuel Rivière-du-Loup, pour un montant global de 3,8 millions $. De son côté, la compagnie d'assurances n'a pas encore fait connaître ses intentions concernant le maintien de sa réclamation qui s'élève, pour sa part, à 2,3 millions $.

La semaine dernière, le cabinet d'avocats de Me Guy Bertrand de Québec avait décidé de cesser les représentations. Il a été impossible d'en connaître la cause, les procureurs invoquant le secret professionnel.

À la lumière de certaines informations, le lien de confiance aurait été rompu entre les clients et leurs avocats, notamment en raison des entrevues accordées aux médias par Roch Bernier, tant avant l'enquête publique que pendant. Lors des premiers jours d'audiences présidées par Me Cyrille Delage au palais de justice de Rivière-du-Loup, à la mi-novembre, Me Dominique Bertrand a d'ailleurs interrompu son client pendant une entrevue qu'il accordait au Soleil, l'exhortant à y mettre fin. Quelques minutes plus tard, elle lui recommandait de ne plus accorder d'entrevues aux médias. Mais celui-ci a visiblement fait fi des conseils de son avocate.

Lors de l'entrevue, Roch Bernier avait déclaré : «Quand l'enquête sera finie, je pourrai dresser un tableau beaucoup plus large et laisser sortir mes émotions. Il y a des choses qu'il faut que le public sache.» Loin de dévoiler des informations inédites comme promis, l'homme s'est plutôt enfermé dans un mutisme après son témoignage devant le coroner Delâge.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer