Cinq ans de prison pour avoir séquestré un couple âgé

Avant d'être condamné à une peine de cinq...

Agrandir

Avant d'être condamné à une peine de cinq ans de détention, suggestion commune des parties, Mathieu Arsenault a présenté des excuses au couple âgé. «Je suis vraiment désolé», a-t-il répété, gravement, en regardant ses victimes.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) L'un des trois complices qui a séquestré, ligoté et volé un couple âgé de Sainte-Foy il y a un mois a plaidé coupable. Mais ce n'est pas la peine de cinq ans de prison qui va aider ses victimes à mieux dormir.

Mathieu Arsenault... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Mathieu Arsenault

Photo tirée de Facebook

Mathieu Arsenault, 29 ans, sans passé judiciaire, a choisi de reconnaître sa culpabilité aux six accusations, notamment introduction par effraction et séquestration.

Selon le récit fait par le procureur de la Couronne Me Jean-Simon Larouche, une jeune femme de 22 ans, Jessie Courcy-Falardeau, cogne à la porte d'un couple âgé en début de soirée le 17 novembre.

Dès que le résident de Pointe-Sainte-Foy, âgé de 74 ans, ouvre la porte, deux hommes cagoulés, Marc Bergeron et Mathieu Arsenault, se ruent dans la maison.

Le trio va ligoter l'homme et la femme âgée, liant leurs mains et leurs poignets et couvrant leur bouche avec du ruban adhésif gris.

Les malfaiteurs réclament de l'argent. Selon les allégations de la poursuite, Marc Bergeron avait décidé de voler son créancier, qui menaçait de faire saisir ses biens pour défaut de paiement. Bergeron aurait embauché Arsenault et la jeune femme pour l'aider.

La victime avait fait un prêt hypothécaire à Bergeron, une transaction enregistrée devant notaire, et mis des biens en garantie.

«Je leur ai dit : "Tire, tire, mais ne faites pas de mal à ma femme, elle fait de la haute pression"», a raconté la victime.

Les deux hommes ont traîné le septuagénaire jusqu'au sous-sol où ils lui ont fait ouvrir un coffre-fort qui contenait, selon les victimes, 10 000 $ en argent et une valeur de 200 000 $ en bijoux.

Le trio est reparti rapidement, non sans avoir resserré les liens des victimes pour les empêcher de fuir.

Le septuagénaire a réussi à se détacher et a pu appeler les policiers.

Les trois complices ont été arrêtés et accusés 10 jours plus tard.

Avant d'être condamné à une peine de cinq ans de détention, suggestion commune des parties, Mathieu Arsenault a présenté des excuses au couple âgé. «Je suis vraiment désolé», a-t-il répété, gravement, en regardant ses victimes.

La peine n'a pas semblé apaiser les tourments des victimes. «Le mal est fait, ça va rester pour plusieurs années, a témoigné le septuagénaire. Ça a changé complètement ma vision envers l'être humain, envers la sécurité qu'on a au Canada.»

Après avoir senti le froid du canon de revolver (à plombs) sur sa tempe, l'homme âgé dit avoir perdu sa quiétude. «Je dors très mal, confie-t-il. J'ai toujours dormi dans le même lit que ma femme et maintenant, on fait chambre à part parce que je ne dors pas», termine-t-il en étouffant ses larmes.

Les dossiers de Marc Bergeron et Jessie Courcy-Falardeau reviendront au tribunal au cours des prochaines semaines.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer