Face-à-face mortel sur la route de Fossambault

Au terme des deux accidents, les trois voitures... (Photo collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Au terme des deux accidents, les trois voitures se trouvaient à quelques mètres de distance, devant le 2809, route de Fossambault.

Photo collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En l'espace de 15 minutes, une collision voiture-chevreuil suivie d'un violent face-à-face se sont produits au même endroit sur la route de Fossambault, mardi matin, à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Anthony Arsenault-Delarosbil, 30 ans, est mort des suites de cette étrange série d'évènements, tous liés entre eux.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), le premier incident de cette trame dramatique s'est déroulé vers 7h. Une femme qui se dirigeait en direction sud est entrée en collision avec un chevreuil devant le 2809, route de Fossambault (route 367).

Après l'impact, la conductrice traverse la chaussée et immobilise sa voiture en bordure de route, en sens inverse. Quinze minutes plus tard, vers 7h15, pompiers, ambulanciers et policiers sont sur place pour porter assistance à la dame, en proie à un choc nerveux.

Un véhicule comptant deux hommes à son bord circulant vers le nord dévie alors de sa trajectoire pour laisser de l'espace aux services d'urgence, cordés à leur droite du même côté que le véhicule accidenté.

Selon Pierre Beaumont, directeur du service incendie de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, le conducteur n'avait pas le choix d'en prendre plus large. «Il fallait [qu'il] emprunte une partie de la chaussée de l'autre bord [pour passer]. Ça, c'est sûr», a-t-il expliqué au Soleil.

De l'autre côté, en direction sud, un conducteur de 30 ans se trouve dans la voie de dépassement, à gauche, et non dans la voie de droite, le plus loin possible des autorités. À cette hauteur de la route de Fossambault, deux voies sont en effet disponibles en direction sud, ce qui aurait normalement laissé assez d'espace aux deux véhicules pour passer.

Mais malgré la présence policière et les gyrophares, la collision frontale s'est produite.

Les trois hommes ont été blessés sous la force de l'impact. Seul dans sa voiture, le jeune conducteur a été à moitié éjecté par la fenêtre côté conducteur. Il serait mort sur le coup, bien que son décès ait été confirmé quelques heures après son transport vers l'hôpital.

L'hypothèse la plus logique pour expliquer ce malheureux accident serait celle de la distraction, possiblement chez les deux conducteurs. «À l'heure actuelle, on essaie de comprendre pourquoi le véhicule en direction sud s'est retrouvé au milieu de la chaussée», a expliqué Richard Gagné, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). Les autorités croient également que la victime ne portait pas sa ceinture de sécurité.

Selon les pompiers de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, aucune trace de freinage n'était visible sur les lieux du face-à-face.

Radar photo

Cette portion de la route 367 est jugée critique par Transports Québec. Depuis le 1er octobre, un radar photo mobile surveille sporadiquement le secteur. Le Ministère considère que la zone est accidentogène à cause des nombreux excès de vitesse qui y sont enregistrés. Il s'agit d'une zone de 90 km/h.

Selon le service incendie de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, le radar n'était pas en fonction mardi matin.

Avec Jean-Michel Genois Gagnon

«J'ai passé à deux cheveux de perdre un pompier»

Les deux collisions survenues coup sur coup mardi matin à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier ont causé tout un tumulte au service incendie de la municipalité. Son directeur, Pierre Beaumont, affirme qu'il est venu bien près de perdre un homme au combat.

Michel Bellehumeur, 50 ans, faisait partie des premiers répondants sur les lieux pour porter secours à la conductrice ayant percuté un chevreuil. «Elle a été prise en charge par les ambulanciers. Nous, notre rôle, c'est de s'occuper de tout le reste», raconte-t-il au Soleil, quelques heures après l'accident. Le reste, c'est la tôle.

Voyant que plusieurs fluides s'écoulaient de la voiture, M. Bellehumeur a penché la tête à l'intérieur pour tourner la clé et éteindre le contact. La circulation était maintenue dans les deux directions de la route 367 et plusieurs automobilistes défilaient près de la scène, selon lui presque à pleine vitesse - la limite est de 90.

Sauf que deux d'entre eux, probablement distraits, se sont percutés dans un violent face-à-face. «J'ai entendu un énorme bang», se souvient le pompier. «Dans ma vue périphérique, j'ai vu la collision. [...] L'une des voitures est venue frapper l'auto [déjà arrêtée] et j'ai été éjecté dans le fossé une dizaine de pieds plus loin.» M. Bellehumeur n'a pas été blessé, mais à peine 30 secondes plus tôt, il se trouvait à l'extérieur du véhicule, côté passager, où il aurait été fauché.

«J'ai passé à deux cheveux de perdre un pompier», croit son patron, Pierre Beaumont. «Des "passé proche", je suis tanné, je n'en veux plus.» M. Beaumont croit foncièrement que la sécurité de ses troupes était compromise mardi matin. «J'avais un autre pompier et une policière tout juste à côté aussi.»

Dans les heures suivant les événements, le directeur incendie a obtenu l'autorisation de la municipalité afin d'utiliser systématiquement un camion de pompier lorsqu'un accident se produit sur la route 367. «Les gens ne ralentissent pas [malgré la présence des secours]», dénonce-t-il. «On va le ralentir le trafic, nous autres.»

La direction générale de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier a confirmé la décision qui devrait être appliquée une fois la paperasse remplie. Le même procédé devrait être utilisé sur la route 369, une autre route d'importance sur le territoire de cette ville de la région de la Jacques-Cartier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer