Arrêté pour pornographie juvénile... à seulement 18 ans

Le suspect a été arrêté par le Service... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le suspect a été arrêté par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) jeudi matin dans une résidence de Notre-Dame-des-Pins, en Beauce.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un Beauceron arrêté jeudi pourrait bien être un redoutable cyberprédateur sexuel... à seulement 18 ans. Se masquant derrière des pseudonymes féminins, le jeune homme utilisait les réseaux sociaux pour soutirer du matériel pornographique à des garçons de 14 ou 15 ans.

Le suspect a été arrêté par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) jeudi matin dans une résidence de Notre-Dame-des-Pins, en Beauce.

Le corps policier de la capitale est responsable du dossier puisque certaines des victimes alléguées dans cette histoire proviennent de la région de Québec. Cinq garçons âgés «entre 14 et 15 ans» se sont manifestés jusqu'à présent, a confirmé le SPVQ, jeudi.

Selon leurs témoignages, le suspect, qui avait 17 ans au moment des faits reprochés, utilisait de fausses identités sur les réseaux sociaux pour leurrer les jeunes victimes.

Se camouflant derrière un profil de sexe féminin, il engageait des discussions avec les adolescents pour finalement les convaincre de lui envoyer des photos intimes.

Plusieurs charges

Plutôt que de disparaître dans l'infini du Web, le prévenu revenait à la charge pour obtenir toujours plus de matériel. Pour arriver à ses fins, il menaçait ses victimes de distribuer publiquement les images pornographiques déjà transmises.

Dans la dernière année, le présumé cyberprédateur aurait utilisé les pseudonymes «Crystal Gagnon, Alexandra, Sandra Doyon et Tania Quirion» pour tromper les internautes, a indiqué Marie-Ève Painchaud, porte-parole au SPVQ.

Les autorités n'excluent pas que d'autres adolescents «dans la région de Québec, voire même ailleurs en province» aient pu subir la même arnaque. Le SPVQ les invite d'ailleurs à porter plainte.

Détenu depuis son arrestation, le suspect doit comparaître au palais de justice de Québec vendredi. Il fait face à une kyrielle d'accusations, dont une de possession de pornographie juvénile. S'ajoutent des chefs de harcèlement, de leurre, d'extorsion et de menace.

Selon Marie-Ève Painchaud, il est possible qu'une accusation de distribution de pornographie juvénile alourdisse le dossier du jeune prévenu au terme de l'enquête policière, toujours en cours.

Puisque le suspect est aujourd'hui majeur, mais mineur lors des présumés crimes, le SPVQ n'était pas en mesure de dire devant quel tribunal il serait jugé. Les procureurs auront à trancher cette question.

Aux fins de l'enquête, les forces de l'ordre ont exécuté un mandat de perquisition dans la résidence de Notre-Dame-des-Pins. Du matériel informatique a été saisi.

La quantité de fichiers pornographiques n'a pas été divulguée jeudi.

Toute personne ayant de l'information ou croyant avoir été victime de cet homme peut communiquer avec le SPVQ au 418 641-AGIR (2447).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer