Des experts albertains pour colmater la fuite de gaz près de l'Enfant-Jésus

Un trou percé accidentellement dans une poche de... (Photo collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Un trou percé accidentellement dans une poche de gaz enfouie dans le sol derrière l'hôpital de l'Enfant-Jésus, sur la 24e Rue, est à l'origine de la fuite.

Photo collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir annoncé lundi le début des travaux de colmatage de la fuite de gaz naturel située derrière l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, voilà que le CHU de Québec appelle en renfort une firme albertaine spécialisée en sinistres de puits de gaz et de pétrole.

Quatre experts de la firme HSE Integrated seront sur les lieux de la fuite dès ce matin, et devraient rapidement se prononcer sur la marche à suivre, affirme Pierre-André Tremblay, directeur des services techniques du CHU de Québec.

Cette annonce a été faite au lendemain d'un point de presse dans lequel le CHU de Québec se disait apte à gérer la situation avec l'aide d'experts de la région. «On pensait hier [lundi] avoir des bons éléments pour colmater la fuite avec des spécialistes à l'interne», soutient

M. Tremblay. Il précise toutefois qu'en observant le site de plus près, les experts se sont rendu compte de la complexité de la situation. 

«Ça prenait plusieurs spécialistes en même temps. On voulait quelque chose de clé en main.» 

C'est ce qu'offrait la firme HSE Integrated, «qui possède l'expertise du début de l'analyse du dossier jusqu'au colmatage de la fuite». «Ces spécialistes-là, c'est vraiment notre solution ultime pour réparer ça», insiste M. Tremblay.

D'ici à ce qu'un plan de match soit établi, le périmètre de sécurité est maintenu, et les 65 évacués de la résidence pour personnes âgées avoisinante demeurent relogés à l'Institut universitaire en santé mentale de Québec. M. Tremblay ne rejette pas non plus la possibilité que d'autres résidents soient évacués dans les prochains jours. «Ça va être à évaluer avec les spécialistes, selon les manoeuvres qu'ils vont faire.»

Malgré une hausse inexpliquée du débit de la fuite depuis lundi soir, M. Tremblay assure que «tout est sécuritaire autour du site».

Il ajoute que toute cette affaire n'est que le fruit d'un malheureux hasard. «C'est une loterie. On a fait un trou, on l'a fait à la mauvaise place. On aurait dû s'acheter un 6/49, peut-être qu'on aurait gagné. [...] Il y a des personnes qui payent des millions pour trouver des sources de gaz naturel, et ils n'en trouvent pas. Nous, on a fait un trou, et on est tombé dessus.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer