Tentative de meurtre dans Limoilou: une femme interdite de contact avec son ex et ses enfants

Sara Habel à sa sortie de la centrale... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Sara Habel à sa sortie de la centrale de police de Québec, lundi matin

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La mère qui a attaqué son ex-conjoint sur le stationnement d'une maison de la famille dimanche a été accusée de tentative de meurtre et s'est vu interdire de communiquer avec chacun de ses six enfants.

Sara Habel... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Sara Habel

Photo tirée de Facebook

Recroquevillée sur elle-même, ses longs cheveux châtains emmêlés autour de son visage, Sara Habel, 33 ans, a regardé piteusement ses proches présents dans la salle d'audience.

Le procureur de la Couronne, Me Éric Beauséjour, s'est opposé à ce que la menue femme, sans antécédent judiciaire, retrouve sa liberté. Son dossier a été reporté à la semaine prochaine. En attendant, l'accusée, dont le visage portait des marques de blessures, sera détenue à l'infirmerie de l'établissement de détention de Québec.

Sara Habel s'est aussi vu interdire de communiquer avec sa victime alléguée ainsi qu'avec un autre ex-conjoint de même qu'avec ses six enfants, âgés de 4 à 13 ans, dont elle n'a plus la garde depuis quelque temps.

La victime alléguée de la tentative de meurtre, un homme de 40 ans, avait rendez-vous à 13h dimanche pour visiter sa fillette de sept ans à la Maison de la famille D.V.S, située à l'angle de la 1re Avenue et de la 5e Rue dans Limoilou.

Arrivé sur le stationnement, le père a vu surgir son ex-conjointe et mère de l'enfant, Sara Habel. Selon la version livrée par les policiers, la femme de 33 ans a attaqué l'homme et lui a donné environ trois coups de couteau au thorax avant de fuir à pied. Au moins un des coups a causé une blessure à l'homme. Les paroles qu'aurait prononcées l'accusée laissent croire qu'elle voulait tuer son ex-conjoint.

La femme a été rattrapée par les policiers quelques minutes plus tard près du Carrefour Charlesbourg.

Le jour même de l'agression, Sara Habel a mis en lien sur son profil Facebook un article tiré d'un blogue dénonçant, de manière générale, les interventions de la Direction de la protection de la jeunesse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer