La fuite de gaz derrière l'Enfant-Jésus devrait être colmatée mardi

Après que la flamme de la cheminée, installée... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Après que la flamme de la cheminée, installée samedi, se soit éteinte à au moins deux reprises durant la matinée de lundi, les autorités se sont réunies pour faire le point sur la marche à suivre.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La fuite de gaz qui sévit derrière l'Hôpital de l'Enfant-Jésus depuis jeudi devrait être colmatée mardi à en croire Pierre-André Tremblay, directeur des services techniques du CHU de Québec.

«On espère demain que la fuite soit colmatée. On va passer une partie de la soirée, peut-être même de la nuit, à trouver la solution et à commander le matériel», a-t-il dit en point de presse lundi en fin de journée.

Depuis samedi, le gaz naturel est redirigé vers une cheminée surélevée et située à environ 150 pieds de la fuite pour y être brûlé. Après que la flamme se soit éteinte à au moins deux reprises durant la matinée de lundi, les autorités se sont réunies pour faire le point sur la marche à suivre.

À leurs yeux, si la flamme cesse de brûler, c'est que la réserve de gaz est en train de s'épuiser. «Il y a encore du gaz, mais la pression a énormément diminué», a expliqué M. Tremblay lundi.

Il s'agit d'un «revirement de situation» pour le CHU de Québec, qui doit maintenant entamer une procédure pour colmater définitivement la fuite. Pour ce faire, le CHU de Québec fera appel à des experts, auxquels le Service de protection contre l'incendie de la Ville de Québec viendra en soutien.

Les porte-parole du Service de protection contre l'incendie France Voiselle et Annie Marmen étaient également d'avis lundi qu'une expertise externe serait nécessaire pour résoudre l'affaire. «On n'est pas des foreurs!» a d'ailleurs lancé Mme Marmen.

La soixantaine d'occupants évacués de la résidence pour aînés située sur l'avenue De Vitré le resteront jusqu'à ce que la fuite soit colmatée. En attendant, ils ont été déménagés à l'Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Bien que la situation soit exceptionnelle - une telle fuite de gaz ne s'est jamais vue en milieu urbain à Québec -, la découverte d'une poche de gaz de cette ampleur ne compromet aucunement le projet du nouveau complexe hospitalier, assure Pierre-André Tremblay.

Rappelons que la fuite a été causée par une compagnie de forage qui effectuait jeudi des travaux d'analyse des sols en vue de l'agrandissement de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus.

Notre vidéo sur la fuite de gaz

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer