Jian Ghomeshi plaidera non coupable à cinq accusations

Jian Ghomeshi s'est présenté en cour mercredi en... (La Presse Canadienne, Nathan Denette)

Agrandir

Jian Ghomeshi s'est présenté en cour mercredi en compagnie de son avocate, Marie Henein. L'ancien animateur vedette de la CBC fait face à quatre chefs d'accusation d'agression sexuelle.

La Presse Canadienne, Nathan Denette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Toronto

Une des avocates de l'ex-animateur vedette de CBC Jian Ghomeshi a indiqué, mercredi, qu'il plaiderait non coupable aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui.

Marie Henein a ajouté que son client allait répondre directement à ces accusations devant la cour. Ghomeshi été libéré mercredi à Toronto moyennant une caution de 100 000 $, quelques heures après avoir été accusé d'agressions sexuelles.

Un mois exactement après son congédiement par la société d'État en lien avec des allégations de violences, Ghomeshi, âgé de 47 ans, fait face à quatre chefs d'agression sexuelle et à une accusation d'avoir «maîtrisé la résistance» de sa présumée victime en l'étouffant. Il s'est livré aux autorités mercredi, selon la police.

L'accusé avait les traits tirés et le regard triste lorsqu'il a comparu dans une salle d'audience bondée de Toronto.

L'ancien animateur de l'émission phare Q a été congédié par la CBC le 26 octobre. Le diffuseur public a alors plaidé qu'il avait vu des «preuves explicites» de blessures physiques infligées à une femme.

Dans un long message publié sur sa page Facebook le jour de son congédiement, Ghomeshi a admis qu'il aimait le «sexe brutal», tout en insistant sur le fait que ces relations sadomasochistes avaient toujours été consensuelles. Il a également écrit quelques jours plus tard qu'il répondrait «directement» aux allégations à son endroit.

Depuis, neuf femmes ont affirmé avoir été agressées sexuellement ou physiquement par l'ex-animateur, certaines il y a une décennie. Aucune de ces allégations n'a été prouvée en cour.

La police de Toronto a indiqué avoir ouvert une enquête le 31 octobre relativement à plusieurs allégations d'agressions sexuelles liées à Ghomeshi.

La CBC a refusé de commenter la mise en accusation de son ancien animateur.

Les accusations contre Ghomeshi ont été déposées au lendemain de l'annonce de l'abandon de sa poursuite de 55 millions $ contre la CBC. En vertu d'une entente à l'amiable, Ghomeshi devra rembourser 18 000 $ en frais juridiques à la CBC, selon le diffuseur public.

Les allégations dans l'affaire Ghomeshi ont poussé la CBC à demander une enquête indépendante sur sa gestion du scandale, menée par une avocate torontoise spécialisée dans les questions de harcèlement au travail. Le diffuseur a également commencé à chercher un remplaçant permanent à Ghomeshi au micro de Q, et songe à modifier le nom de l'émission.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer