Agression sexuelle: la prison ou la collectivité pour un ex-policier de Lévis

Benjamin Pelletier, 31 ans, a plaidé coupable en... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Benjamin Pelletier, 31 ans, a plaidé coupable en juin à une accusation d'agression sexuelle et d'entrave à la justice.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-policier de Lévis Benjamin Pelletier a fauté en entretenant une liaison amoureuse avec une adolescente de 15 ans, convient son avocat, Me Jacques Larochelle. Mais la plaignante n'était pas une enfant qu'il fallait protéger, ajoute-t-il; plutôt une femme qui n'avait pas encore atteint l'âge du consentement.

Benjamin Pelletier, 31 ans, a plaidé coupable en juin à une accusation d'agression sexuelle et d'entrave à la justice. Les parties étaient de retour en cour lundi pour les représentations sur la peine.

Patrouilleur à la police de Lévis depuis 2004, Benjamin Pelletier a connu l'adolescente au printemps 2012 lorsqu'il s'est rendu au salon de bronzage où elle travaillait comme réceptionniste.

Il était à ce moment en couple avec une femme qui attendait son premier enfant.

Au fil des visites au salon, Pelletier est devenu un client «VIP». L'adolescente de 15 ans l'a incité à laisser la porte de sa cabine de bronzage déverrouillée.

La jeune réceptionniste est venue rejoindre le client; ils se sont embrassés et la jeune femme aurait fait une fellation au policier.

La jeune femme et Benjamin Pelletier sont progressivement devenus amoureux, raconte-t-il. Lorsque le policier lui demande son âge, en mai, la jeune femme exhibe un faux permis de conduire où elle affirme avoir 17 ans. Ce n'est que le 23 mai que le policier apprend que sa petite amie n'aura 16 ans, âge du consentement légal, que quelques semaines plus tard, soit le 2 juillet. «J'ai continué à la voir, reconnaît Benjamin Pelletier. J'ai vraiment manqué car j'aurais dû attendre qu'elle ait 16 ans.»

Fin abrupte de la relation

Le couple a eu plusieurs relations sexuelles complètes, dont au moins une dans l'autopatrouille. La relation a cessé brusquement lors de l'arrestation du policier, le 15 août. Il a été suspendu sans solde aussitôt et destitué en septembre dernier. Depuis, il s'est recyclé, travaille dans l'entreprise de construction de son père et s'occupe une bonne partie de la semaine de son garçonnet de deux ans.

Pour la procureure de la Couronne, Me Annick Arbour, le crime commis par Benjamin Pelletier mérite une peine de 12 mois de détention. Elle rappelle que selon la jurisprudence, le statut de policier est un facteur aggravant, même si l'infraction n'a pas été commise dans l'exercice de ses fonctions.

«La population s'attend à ce que les policiers aient un comportement exemplaire au travail, mais aussi dans leur vie privée», affirme la procureure de la Couronne.

L'avocat de Pelletier, Me Jacques Larochelle, est bien sûr d'accord qu'il faut protéger les enfants, «mais il y a des enfants qui sont plus enfants que d'autres», dit-il.

Signes de maturité

L'avocat de la défense a déposé des photos de la plaignante, tirées de Facebook, qui montrent, selon

Me Larochelle, des signes de maturité. «C'est elle qui a pris l'initiative, elle n'a pas subi de conséquence, ce n'est pas elle qui a porté plainte et elle ne désire pas d'interdit de contact», énumère l'avocat, insistant sur le caractère exceptionnel du dossier.

Son client a eu tort de poursuivre la relation, admet Me Larochelle, mais son tort est moindre que s'il avait amorcé la relation en sachant que la jeune fille n'avait pas 16 ans.

Pour ces raisons, la peine appropriée, selon Me Larochelle, devrait être 6 à 12 mois à purger dans la collectivité.

Le juge Bernard Lemieux a réclamé quelques éclaircissements supplémentaires. Il prendra ensuite la décision sur la peine en délibéré.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer