Sainte-Foy: septuagénaires séquestrés et menacés avec une arme à feu

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les policiers de Québec sont toujours à la recherche des trois malfrats, deux hommes et une femme, qui auraient séquestré, volé et menacé un couple de septuagénaires de Sainte-Foy lundi soir après avoir fait irruption dans leur maison.

Un homme d'environ 70 ans a fait un appel... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.0

Agrandir

Un homme d'environ 70 ans a fait un appel de détresse lundi soir, affirmant que sa femme et lui venaient d'être victimes d'une invasion de domicile dans le secteur de la Pointe-de-Sainte-Foy.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

La police de Québec a été dépêchée au... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.1

Agrandir

La police de Québec a été dépêchée au 705, de l'avenue du Château, dans le secteur de la Pointe-de-Sainte-Foy lundi soir, après qu'un appel de détresse ait été lancé vers 20h par un homme d'environ 70 ans affirmant que lui et sa femme venaient tout juste d'être victimes d'une invasion de domicile.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

La police de Québec a été dépêchée au 705, de l'avenue du Château, dans le secteur de la Pointe-de-Sainte-Foy, lundi soir, après qu'un appel de détresse eut été lancé vers 20h par un homme d'environ 70 ans affirmant que sa femme et lui venaient tout juste d'être victimes d'une invasion de domicile.

Selon la fille du couple, Myriam, qui habite dans le logement voisin de ses parents dans le duplex de l'avenue du Château, les deux septuagénaires ont été séquestrés et menacés avec une arme à feu par les voleurs, deux hommes et une femme, qui seraient ensuite partis avec des cadeaux, des bijoux et de l'argent.

«Mes parents sont arrivés chez moi attachés avec du ruban adhésif dans les cheveux, au visage et partout autour du corps en me disant de ne pas appeler la police», a-t-elle expliqué peu de temps après l'incident lundi soir. «Ils se sont fait défoncer, brasser, mon père a été tout enrubanné de duct tape gris autour du cou. Il a failli s'asphyxier.»

«On a été menacés. Ils ont dit à mon père que s'il appelait la police, ils s'en prendraient à sa fille et à ses petits-enfants aussi. Je ne me sens vraiment pas en sécurité en vivant à côté. J'ai deux enfants et je trouve ça vraiment inquiétant et très cruel.»

Voix connue

Toujours selon la fille des victimes, son père aurait reconnu la voix d'un des trois assaillants, un homme qu'il aurait côtoyé dans le cadre de son travail dans l'immobilier.

Un voisin du couple a affirmé avoir vu un véhicule de marque Ford de couleur noire quitter la résidence de l'avenue du Château à l'heure où les voleurs auraient pris la fuite.

Un périmètre de sécurité a été dressé et les policiers ont patrouillé durant toute la soirée le secteur autour de la résidence, près du Château Bonne Entente. Un maître-chien et le service d'identité judiciaire étaient sur les lieux. L'enquête se poursuit, mardi matin, mais n'a encore permis aucune arrestation, a fait savoir la porte-parole Marie-Ève Painchaud de la Police de Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer