Une femme meurt dans un violent incendie à Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Par un froid mordant, une vingtaine de locataires du quartier Limoilou ont dû abandonner leur chez-eux, tôt vendredi matin, alors qu'un feu a ravagé un immeuble à logements situé au 2660, avenue Duval. Pendant que tous accouraient vers l'extérieur, une femme est restée prisonnière de son appartement et a tragiquement péri dans le brasier.

Martin Côté, résident de l'immeuble, a réalisé un... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.0

Agrandir

Martin Côté, résident de l'immeuble, a réalisé un petit miracle.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Les secours ont fait une malheureuse découverte durant... (Photo collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.1

Agrandir

Les secours ont fait une malheureuse découverte durant l'intervention, au troisième étage. «Une victime a été retrouvée dans une pièce», a expliqué Jean-François Daigle, porte-parole du Service de protection contre l'incendie de la Ville de Québec (SPCIQ).

Photo collaboration spéciale Steve Jolicoeur

De nombreux appels d'urgence ont été faits aux pompiers vers 6h15, vendredi matin. À l'arrivée des premiers intervenants, d'imposantes flammes jaillissaient des fenêtres du deuxième et du troisième étage. Des renforts ont aussitôt été demandés.

Plusieurs locataires se trouvaient déjà sur leurs balcons, incapables d'emprunter l'escalier pour se rendre dehors en sûreté, la fumée créant un véritable mur. Les 45 sapeurs mobilisés ont dû utiliser un camion échelle pour les extirper de leur fâcheuse position. Les opérations de sauvetage étaient jusque-là couronnées de succès.

Mais à l'intérieur, une fois une partie du feu contenu, les secours ont découvert le corps inanimé d'une femme gisant dans les décombres d'un appartement du troisième étage. «Des manoeuvres de réanimation ont été tentées [une fois la femme évacuée à l'extérieur]», a expliqué Jean-François Daigle, porte-parole du Service de protection contre l'incendie de Québec (SPCIQ).

Transportée dans un centre hospitalier dans un état jugé critique, la locataire, dont l'âge et l'identité n'ont pas encore été révélés, est décédée quelques instants plus tard, ont confirmé les autorités.

Bien que dramatique, le bilan aurait pu être de plus grande ampleur, n'eût été l'intervention de certains résidents. Martin Côté, habitant au deuxième étage de l'immeuble de 16 logements, affirme avoir sauvé ses deux voisins d'une mort certaine.

Comme tous les matins, l'homme s'est réveillé avant l'aube pour aller travailler. En sortant son chien à l'extérieur, il a senti une odeur de plastique chauffé provenant du bâtiment. «Mais rien de trop fort pour en faire un cas», a-t-il expliqué au Soleil. «Mais pas longtemps après, j'ai vu qu'il y avait de la fumée qui sortait [du balcon voisin].»

M. Côté a aussitôt alerté sa conjointe, avant de se précipiter chez sa voisine. «Quand j'ai ouvert la porte [qu'il a défoncée], il y a eu un nuage de fumée. J'en suis tombé à genoux. C'était épouvantable la fumée qu'il y avait là. Je vais toujours me rappeler de ça. Une chance que j'avais une serviette [pour me protéger]», a-t-il raconté, encore sous le coup de l'émotion.

À son entrée dans le petit appartement, il a aperçu la jeune locataire âgée de la vingtaine tenter d'éteindre le feu serpentant sur son lit et ses rideaux.

Source de l'incendie

Selon M. Côté, la source de l'incendie serait un appareil de chauffage d'appoint, qu'il a identifié sur les draps. Ladite voisine lui aurait raconté que «la chaufferette» avait d'abord incendié les rideaux, raison pour laquelle elle a tenté de la déplacer sur le lit, qui s'est également embrasé.

Voyant qu'elle essayait toujours de contraindre les flammes, M. Côté l'a agrippée par le bras. Un jeune homme se trouvant sur place a lui aussi été attrapé par le bon samaritain. «S'ils restaient là, d'après moi, ils y passaient. [...] Moi aussi je pensais que j'allais y passer», a soufflé M. Côté, la voix brisée.

Ne pouvant affirmer avec certitude qu'il venait de sauver des vies dans les minutes suivant le drame, Martin Côté a réalisé ses gestes en voyant l'étendue des dégâts, constatée lors de sa visite des décombres avec les enquêteurs plus tard dans la journée. «C'est complètement fini. C'est malade. Miraculeusement mon appartement n'a rien. Mais tous les autres, c'est complètement défait», a-t-il souligné, joint à l'hôtel où il reprenait ses esprits. Les pompiers ont déclaré trois appartements perte totale. Les dommages sont évalués à plusieurs dizaines de milliers de dollars.

M. Côté a par ailleurs indiqué que sa jeune voisine était «sous le choc» et qu'elle vivait difficilement les évènements, d'autant plus que la source de l'incendie pourrait être chez elle.

Le conditionnel est ici utilisé puisque les autorités n'ont pas confirmé cette hypothèse. Une source policière a cependant indiqué qu'il s'agissait d'une piste fortement étudiée. Martin Côté a d'ailleurs indiqué aux autorités l'endroit où se trouvait l'appareil de chauffage lorsqu'il est entré dans l'appartement voisin. «Il n'y avait plus rien. Ça a tout fondu», a-t-il dit.

Pris en charge par la Croix-Rouge

La vingtaine de sinistrés, dont des enfants, a été prise en charge par la Croix-Rouge. Les locataires, la grande majorité sans assurances, ont été logés à l'hôtel ou chez des proches le temps de leur trouver un nouveau toit.

Seul un autre transport ambulancier a été nécessaire pour une personne ayant inhalé de la fumée, mais sans conséquence grave. Le feu a été déclaré sous contrôle à 8h30, soit un peu plus de deux heures après avoir éclaté.

L'enquête était toujours en cours tard vendredi soir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer