Meurtre d'un chauffeur de taxi en Beauce: un homme accusé

Jean-François Roy, 31 ans, de Saint-Geroges, est accusé... (Collaboration spéciale Luce Dallaire)

Agrandir

Jean-François Roy, 31 ans, de Saint-Geroges, est accusé de meurtre au premier degré.

Collaboration spéciale Luce Dallaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Matthieu Boivin
Le Soleil

(Saint-Joseph) Jean-François Roy aurait assassiné le chauffeur de taxi de Saint-Georges de Beauce Hygin Veilleux avec le seul objectif de commettre un crime grave, selon ce que Le Soleil a appris. Le septuagénaire aurait ainsi été la cible d'un geste tout à fait gratuit.

Selon une source digne de foi, l'homme de 31 ans, qui a été accusé de meurtre prémédité, lundi matin, au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, n'avait rien à reprocher à la victime et n'avait aucun motif de s'en prendre spécifiquement à M. Veilleux. Le vol ne serait donc pas le mobile derrière ce crime crapuleux, comme plusieurs l'ont pensé quand la nouvelle du meurtre a été diffusée dans les médias au cours de la fin de semaine. Jean-François Roy est un homme connu des policiers, qui est aux prises avec un problème de dépendance aux drogues.

Selon ce que nous apprend l'acte d'accusation, Roy, un résidant de Saint-Georges de Beauce, aurait tué M. Veilleux à Beauceville, le vendredi 7 novembre. Samedi matin, la victime a été trouvée sans vie par des collègues de travail, recroquevillée dans sa voiture de taxi, alors que le véhicule était garé sur la 123e Rue. Le corps portait des marques de violence.

Dimanche matin, la Sûreté du Québec (SQ) avait diffusé des renseignements dans les médias, avec l'objectif de localiser la personne qui avait pris le taxi de M. Veilleux, vendredi matin, vers 9h15. Le client en question a appelé pour obtenir un taxi à partir d'une cabine téléphonique située à proximité de l'intersection formée par la 2e Avenue et la 123e Rue, à Saint-Georges de Beauce. Le taxi de M. Veilleux avait fait une boucle jusqu'à Beauceville, pour ensuite revenir à son point de départ. Tout porte à croire que ce fameux dernier client était Jean-François Roy.

L'enquête policière menée par l'unité des crimes contre la personne de la SQ a permis de localiser Roy, qui a aussi été interrogé par les enquêteurs. Les policiers ont également fouillé le logement qu'occupe Roy à Saint-Georges de Beauce, sur la 119e Rue.

L'été dernier, l'homme de 31 ans a été accusé de quelques vols d'essence et d'avoir fraudé la Banque Nationale pour une somme inférieure à 5000 $.

L'accusé voulait plaider coupable

Roy a comparu brièvement, lundi matin, au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, où la procureure de la Couronne Annik Harbour l'a accusé du meurtre prémédité de M. Veilleux, le crime le plus grave au Canada. Toute personne reconnue coupable de ce chef d'accusation s'expose à la peine d'emprisonnement à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

L'accusé a surpris un peu tout le monde en verbalisant son intention de plaider coupable à l'accusation portée contre lui. La juge Hélène Bouillon a expliqué à Roy qu'il ne pouvait pas enregistrer immédiatement sa reconnaissance de culpabilité, car les causes de meurtre au premier degré doivent toujours se dérouler devant la Cour supérieure. Il reviendra devant le tribunal le 19 novembre, pour l'orientation du dossier. Au cours des prochains jours, il pourra rencontrer son avocate et discuter des différentes avenues qui s'offrent à lui, dont celle de plaider coupable.

La procureure de la Couronne a préféré limiter ses commentaires aux journalistes, afin de ne pas nuire au processus judiciaire en cours. Elle a confirmé avoir entendu l'accusé parler de son intention de plaider coupable.

«Je ne suis pas celle qui le représente, et je n'ai pas la position officielle de la part de l'avocate de la défense, a déclaré Me Harbour. Monsieur a fait un commentaire très peu fort, mais a fait un commentaire.»

Au final, l'accusé, par le biais de son avocate, a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité devant la juge Hélène Bouillon. Il demeurera détenu jusqu'à nouvel ordre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer