Un homme heurte sa conjointe qui voulait l'empêcher de conduire ivre

L'individu comparaîtra sous peu au palais de justice...

Agrandir

L'individu comparaîtra sous peu au palais de justice pour être accusé de conduite avec capacités affaiblies, agression armée et délit de fuite causant des lésions corporelles.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Un multirécidiviste de l'alcool au volant, Serge Letarte, a été accusé lundi après avoir heurté sa conjointe avec sa voiture alors qu'elle tentait de l'empêcher de conduire en état d'ébriété.

L'homme de 49 ans a été arrêté dimanche midi dans une rue résidentielle de L'Ange-Gardien. C'est un policier en civil qui a remarqué sa conduite hasardeuse et aussitôt alerté ses collègues en devoir.

Constatant que la voiture de l'individu était accidentée, les policiers ont poussé plus loin leur enquête et se sont rendus jusque chez lui.

Les agents ont trouvé la maison vide, mais ont rapidement vu des traces de sang. «Ils se sont mis à chercher activement la conjointe de l'individu», explique la sergente Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La dame a été localisée chez un de ses proches. Elle a fini par expliquer que son conjoint l'avait percutée avec la voiture alors qu'elle essayait de l'empêcher de conduire ivre.

Selon la police, la femme n'a pas subi de blessures graves et n'a pas dû être hospitalisée.

L'individu a été accusé lundi au palais de justice de conduite avec capacités affaiblies, conduite dangereuse et délit de fuite, trois accusations aggravées par le fait qu'elles ont causé des lésions corporelles.

Selon la Sûreté du Québec, Letarte avait un taux d'alcoolémie deux fois supérieur à la limite légale.

Il compte déjà quatre antécédents judiciaires en matière de conduite avec les capacités affaiblies. Sa dernière condamnation remonte au 1er mars 2001; il s'en était tiré avec une amende de 600 $.

Serge Letarte a aussi une cause similaire en suspens et avait d'ailleurs prévu plaider coupable en janvier.

Le conducteur a en effet été arrêté à Québec le 7 mars dernier pour conduite avec les capacités affaiblies. Il avait été remis en liberté après avoir obtenu l'engagement financier d'une personne solvable, à savoir sa conjointe.

Il lui était interdit de conduire sauf pour son travail et il n'avait pas le droit de consommer de l'alcool. Serge Letarte a été accusé lundi d'avoir brisé ces conditions, ainsi que celle d'avoir une bonne conduite.

Selon les procédures de la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ), son permis avait été suspendu et son véhicule confisqué, mais seulement pour la période standard de 90 jours.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer