Un cyberpédophile passe du Web à la réalité

Jean-Marc Allard a été arrêté en octobre après... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Jean-Marc Allard a été arrêté en octobre après une dénonciation du fournisseur de service électronique Windows Live SkyDrive.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jean-Marc Allard, 50 ans, a fait une fellation à un garçon de six ans. Mais en plus, il s'en est vanté sur des sites Web fréquentés par d'autres cyberpédophiles.

L'homme, qui résidait jusqu'à récemment devant l'École de cirque, dans Limoilou, a plaidé coupable hier à une accusation de contact sexuel et d'incitation à des contacts sexuels commis entre octobre 2012 et octobre 2013 sur un garçon de six ans. Il a aussi plaidé coupable à une accusation de production de pornographie juvénile.

Jean-Marc Allard a été arrêté en octobre après une dénonciation du fournisseur de service électronique Windows Live SkyDrive. Après enquête, les policiers de Québec ont trouvé dans la tablette électronique d'Allard des milliers de fichiers scabreux. On voyait notamment des enfants contraints à participer à des activités sexuelles.

Peu de temps après l'arrestation, l'enfant a confié à ses parents qu'à une occasion, Jean-Marc Allard, un homme de son entourage, avait «croqué son pénis» et que ça lui avait fait mal. Le petit a aussi raconté qu'Allard avait mis de la crème sur ses organes génitaux et «frottait beaucoup».

En fouillant le matériel informatique du pédophile, les policiers ont trouvé des photos du garçon et d'une fillette nus sur la plage. Il y avait aussi une vidéo où Allard s'exhibait dans le plus simple appareil et montrait les mêmes enfants nus à la caméra.

Jean-Marc Allard s'est fait dénoncer par un autre individu accusé de possession de pornographie juvénile, Camille Samson, arrêté il y a quelques semaines.

Alors qu'il clavardait et échangeait du matériel avec d'autres cyberpédophiles via un logiciel sécurisé, Jean-Marc Allard s'était vanté d'avoir fait une fellation à un garçon de six ans et d'en avoir reçu une. Allard avait aussi demandé à Samson de montrer son pénis à l'enfant à l'aide d'une webcam.

Allard a admis les faits relatés par le procureur de la Couronne Me Jean-Roch Parent. Il viendra à la cour en janvier pour les observations sur la peine. Entre-temps, il demeure détenu.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer