Actes terroristes: les policiers de Québec invités à faire preuve de prudence

«Le Service de police de Québec n'a pas...

Agrandir

«Le Service de police de Québec n'a pas été visé directement par cette menace, a ajouté le directeur des communications de la police de Québec, François Moisan.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Matthieu Boivin
Le Soleil

(Québec) Comme partout au pays, la police de Québec a reçu un avis en début de semaine de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans lequel on invite les policiers à être prudents devant de potentiels actes terroristes qui pourraient les viser directement.

Lors de son bulletin d'information de début de soirée, jeudi, TVA a indiqué que les corps de police canadiens ont été informés de cette menace qui proviendrait du groupe État islamique. On craindrait que des policiers soient attaqués alors qu'ils sont en service, particulièrement ceux qui patrouillent seuls.

Le directeur des communications de la police de Québec, François Moisan, a confirmé au Soleil que la directive a bel et bien été transmise aux policiers de la Vieille Capitale, au moyen d'une note qui leur a été envoyée lundi.

«Le Service de police de Québec n'a pas été visé directement par cette menace, a ajouté M. Moisan. Cette directive touchait tous les corps de police de partout au Canada, pas seulement Québec. Cet avis est lié à tout ce qui s'est passé la semaine dernière.»

Le président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec, Marc Richard, a pour sa part indiqué que l'information a bel et bien été remise aux policiers. Il s'agit pour lui d'une procédure tout à fait standard dans le contexte des événements tragiques qui ont secoué Saint-Jean-sur-le-Richelieu et Ottawa la semaine dernière, quand deux militaires ont été tués par des Canadiens convertis à l'islam.

À Montréal, le président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Montréal, Yves Francoeur, a déploré, lors d'un entretien avec TVA, le fait que la direction du Service de police n'ait pas averti ses patrouilleurs en début de semaine. Le commandant de la police montréalaise Ian Lafrenière a pour sa part répliqué que les policiers sont informés régulièrement sur toutes les menaces liées à l'État islamique depuis le 3 octobre et qu'un message leur a été envoyé jeudi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer