Le CN irrite des cyclistes

Cycliste régulier, Gaston Marcoux demande aux élus d'aménager... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Cycliste régulier, Gaston Marcoux demande aux élus d'aménager une piste cyclable plus sécuritaire et efficace dans le quartier. Il lance l'idée d'un tunnel sous la voie ferrée à l'est du boulevard des Capucins.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Auger
Le Soleil

(Québec) La Police du Canadien National serre la vis aux cyclistes défiant le passage des trains au passage à niveau du boulevard des Capucins. Révolté par un constat d'infraction de 240 $, un citoyen de Québec demande aux élus d'aménager une piste cyclable plus efficace et sécuritaire, loin des trains jugés lents et encombrants.

La scène se répète tous les jours. Plusieurs fois par heure. Un train de marchandises arrive à la gare de triage de Limoilou, tout près de l'usine Papiers White Birch. Le train, parfois à l'arrêt, traverse pas moins de trois passages à niveau de la très fréquentée piste cyclable reliant le quartier Maizerets au Vieux-Limoilou.

Les cyclistes font le pied de grue. Certains s'impatientent... et défient les guérites et barrières du passage à niveau, surtout quand le train semble éloigné.

Contravention salée

Résident du coin, Gaston Marcoux s'est fait épingler. La Police du CN lui a remis une contravention de 240 $. Trois de ses connaissances ont aussi été interpellées dans des circonstances similaires. Sur place, Le Soleil a rencontré d'autres témoins des opérations de surveillance - où bien d'autres cyclistes ont eu droit récemment à la contravention salée.

La Police du CN est dans son droit de donner des contraventions. Et elle ne cache pas sa stratégie d'amélioration de la sécurité aux passages à niveau. Sur son site Web, l'entreprise ferroviaire se félicite d'ailleurs de la baisse depuis 10 ans des accidents aux passages à niveau.

Mais Gaston Marcoux ne décolère pas. «C'est tout croche. J'ai des témoins», assure-t-il. «Quand c'est défectueux, je ne vois pas pourquoi ça serait illégal. Le train est passé et était arrêté. Ça ne marche jamais. Ce n'est pas fiable. Leur système est défectueux.» Selon le citoyen, les lumières rouges demeurent longtemps allumées, bien après le passage du train et parfois après que les barrières soient relevées. «À peu près personne ne considère ce système parce que ce n'est pas fiable.»

Ce cycliste régulier estime voir tous les jours des adeptes du vélo tenter leur chance à travers les trains à la gare de triage de Limoilou. Raison de la témérité? Un sentiment d'impatience. «On peut parfois attendre de 20 à 30 minutes. Et il y a beaucoup de monde qui attend. Il y a parfois jusqu'à 60 cyclistes qui attendent là», déplore-t-il. «Il n'y a pas d'autre chemin, et c'est le chemin le plus court.»

Circulation lourde

La circulation dans le secteur du boulevard des Capucins est plutôt lourde en raison de la proximité d'activités industrielles, dont celles de l'usine Papiers White Birch et de l'incinérateur de Québec. La piste cyclable circulant à travers les passages à niveau du CN est l'une des seules voies possibles, estime-t-il.

Pour éviter les trains à l'arrêt, des cyclistes empruntent le chemin de la Canardière plus au nord. L'artère emprunte toutefois un tunnel jugé dangereux devant le Cégep Limoilou, s'apparentant aux «tunnels de la mort» en raison de l'interdiction pour les vélos d'emprunter la chaussée sécurisée et de l'étroitesse de la voie. Des citoyens ont d'ailleurs demandé récemment à la ville de Québec de modifier ce passage pour des raisons de sécurité.

Au-delà de sa fâcheuse contravention, Gaston Marcoux croit donc que les élus municipaux doivent proposer une piste cyclable plus sécuritaire et efficace dans le quartier. Il lance l'idée d'un tunnel cyclable sous la voie ferrée à l'est du boulevard des Capucins, afin d'éviter les dangers des passages à niveau.

Le citoyen a répertorié le long de la voie ferrée plusieurs terrains vacants pouvant être utilisés dans un corridor de vélos. La ville de Québec doit présenter dans les prochains mois un nouveau plan directeur pour le réseau cyclable.

Bien qu'elle soit située en zone industrielle et ferroviaire, la piste cyclable près de l'usine Papiers White Birch est achalandée. Elle relie notamment la piste cyclable du bassin Louise à celle se rendant à la chute Montmorency.

La collision d'un train de Via Rail avec... (Photothèque Le Soleil, Steve Jolicoeur) - image 2.0

Agrandir

La collision d'un train de Via Rail avec un camion semi-remorque à l'entrée de l'usine de Papiers White Birch, en mai 2013, a entraîné une série de changements pour améliorer la sécurité dans le secteur achalandé de la Gare du palais et de la gare de triage de Limoilou.

Photothèque Le Soleil, Steve Jolicoeur

Surveillance accrue depuis un accident

Transports Canada a entamé des discussions avec Via Rail, le Canadien National, Papiers White Birch et la Ville de Québec afin d'améliorer la sécurité au passage à niveau devant le boulevard des Capucins à la suite d'un accident survenu il y a un an.

La collision d'un train de Via Rail avec un camion semi-remorque à l'entrée de l'usine de Papiers White Birch, en mai 2013, a entraîné une série de changements aux manoeuvres de recul dans le secteur achalandé de la Gare du palais et de la gare de triage de Limoilou.

L'accident n'avait pas fait de blessé, mais avait complètement détruit le camion et surtout donné une bonne frousse aux mécaniciens de locomotive. Ceux-ci avaient cru à tort que la barrière du passage à niveau privé était baissée et avaient amorcé le mouvement de recul du train sans se douter qu'il y avait un camion derrière.

Pour éviter toute répétition qui pourrait s'avérer plus grave, les trains de Via Rail ne s'arrêtent plus à la sortie de la gare du Palais et «Via s'assure maintenant que les mécaniciens de locomotive effectuent un mouvement continu lorsqu'ils font marche arrière sur les passages à niveau et qu'un mécanicien de locomotive est à l'extrémité du mouvement en tout temps», peut-on lire dans le rapport du Bureau de la sécurité des transports. Avec Annie Morin

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer