Rage au volant «armée»: l'accusé remis en liberté

David Drolet, devra s'abstenir formellement de conduire, de... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

David Drolet, devra s'abstenir formellement de conduire, de boire de l'alcool et de toucher à une arme.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le conducteur de 19 ans accusé d'un accès de rage au volant «armée» a pu reprendre sa liberté jeudi après s'être engagé à respecter de multiples conditions.

David Drolet est accusé de conduite dangereuse, de voies de fait armées, de possession non autorisée d'une arme à feu dans un véhicule, d'avoir braqué une arme à feu et de possession simple de cannabis.

Un automobiliste a rapporté mardi aux policiers de Québec que le jeune Drolet, après plusieurs dépassements et freinages risqués sur l'autoroute Henri-IV Nord, lui avait pointé une arme au visage. L'arme serait un pistolet à plomb.

Le père du jeune accusé a déposé 1000 $ en guise d'engagement pour que son fils puisse reprendre sa liberté.

David Drolet devra s'abstenir formellement de conduire, de boire de l'alcool et de toucher à une arme. Il devra aussi demeurer chez ses parents, dans le secteur Breakeyville à Lévis, et respecter un couvre-feu. Le jeune homme devra aussi rencontrer un psychologue.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer