Grands excès de vitesse: un second automobiliste intercepté en moins de 24 heures

Les policiers admettent qu'ils ont décidé d'en parler... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les policiers admettent qu'ils ont décidé d'en parler davantage pour dissuader les automobilistes à rouler si vite. «Nous, on fait ça à titre préventif», lance le sergent Richard Gagné.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Sûreté du Québec a intercepté mardi matin un second automobiliste en moins de 24 heures pour grand excès de vitesse dans la région de Québec. Depuis quelques semaines, un trop grand nombre de chauffards confondent réseau routier et piste d'accélération.

Nombres d'infractions pour grands excès de vitesse et... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Nombres d'infractions pour grands excès de vitesse et exemple de grands excès de vitesse

Infographie Le Soleil

Une autopatrouille s'est lancée vers 4h45 aux trousses d'un conducteur qui filait à plus de 170 km/h sur l'autoroute Félix-Leclerc ouest à la hauteur du boulevard Pierre-Bertrand. La limite maximale pour cette zone est de 100 km/h.

L'homme de 44 ans de Stoneham a reçu un billet d'infraction de 1160 $ et écope de 14 points d'inaptitude. Son permis de conduire a été révoqué pour une période de sept jours.

Lundi, vers 13h, un motocycliste de 39 ans de Lac-Beauport a été capté par un cinémomètre roulant à plus de 180 km/h sur l'autoroute Laurentienne nord à la hauteur de Jean-Talon. Il doit maintenant acquitter un constat de 1326 $ et a reçu 18 points d'inaptitude. Son permis a aussi été suspendu pendant sept jours. Sans pouvoir déterminer si les policiers donnent plus de contraventions qu'à l'habitude pour grands excès de vitesse (GEV) en 2014, force est d'admettre qu'il semble y en avoir encore beaucoup. En fait, les policiers admettent qu'ils ont décidé d'en parler davantage pour dissuader les automobilistes à rouler à tombeau ouvert. 

Ni mieux ni pire

«Nous, on fait ça à titre préventif», lance le sergent Richard Gagné, soulignant que ce type de comportement mettait en danger la sécurité de tous les usagers de la route. Les plus récentes statistiques, provisoires, montrent que la SQ a remis 542 constats en 2013 dans la capitale nationale pour des GEV. Ce chiffre, malgré qu'il soit élevé, est moindre qu'en 2011 alors qu'il y en avait eu 960.

En fait, il y a encore de nombreux émules des pilotes de la F1 dont plusieurs ont fait la manchette depuis quelques semaines. 

Dans la nuit de samedi à dimanche, un présumé chauffard en état d'ébriété a été intercepté alors qu'il roulait à près de 170 km/h sur Félix-Leclerc est, vers 3h du matin.

Une semaine auparavant, des patrouilleurs de la SQ ont intercepté un automobiliste qui roulait à plus de 200 km/h, sur l'autoroute Charest. L'homme de Saint-Marc-des-Carrières, dans la vingtaine, a aussi échoué à l'alcootest. Il était accompagné de trois passagers. Le constat émis atteint 1926 $ et

30 points d'inaptitude seront inscrits à son dossier.

Le 27 septembre, un homme de 25 ans a été arrêté pour conduite dangereuse et conduite avec les facultés affaiblies ayant causé des lésions corporelles après avoir provoqué un accident avec deux motocyclistes sur la 138 à la hauteur de Neuville. Selon des témoins, le conducteur d'une Civic «circulait à des vitesses folles et faisait des dépassements interdits».

Le 7 septembre, un autre conducteur dans la vingtaine recevait une amende de 2000 $ après avoir été pris à conduire à 200 km/h dans la Réserve faunique des Laurentides. Il a fui la police sur une dizaine de kilomètres avant de se retrouver coincé dans un cul-de-sac.

La vitesse et l'alcool ont démontré tout leur potentiel de dangerosité le 19 septembre lors de l'accident qui a causé  la mort de William Bureau, 19 ans, de Québec, et Jean-Philippe Rochette, 23 ans, de Charlesbourg. Le conducteur, Anthony Dumas, 21 ans, conduisait à haute vitesse sur l'autoroute Laurentienne nord lors qu'il a perdu la maîtrise de son véhicule. Il est accusé de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies causant la mort. Les trois jeunes fréquentaient la même école.

Sanctions suffisantes, dit le ministre Poëti

Malgré les nombreux cas rapportés récemment, le ministre des Transports, Robert Poëti, demeure optimiste.

«Lorsqu'on regarde l'ensemble des statistiques, les grands excès de vitesse sont en descente, sont en baisse de façon importante», a-t-il commenté, mardi, en marge d'un colloque sur les distractions au volant.

«Continuons notre travail là-dessus, la réglementation est claire et, à mon avis, est assez sévère. Évidemment, vous le savez, il y aura toujours les téméraires. Ces règlements-là ne sont pas faits pour les téméraires, ils ne les écoutent pas. C'est là que les policiers doivent intervenir et ça prend de la répression pour cette petite minorité de gens qui ne comprennent pas», a-t-il conclu.

Avec Annie Morin  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer