Une autre lutte contre le règlement «antitente»

La Ligue des droits et libertés entend tirer... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La Ligue des droits et libertés entend tirer partie de la victoire du manifestant d'Occupons Québec André Bérubé contre la Ville de Québec pour faire reculer la capitale sur son «règlement antitente».

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Auger
Le Soleil

(Québec) Dans la foulée d'un jugement condamnant la Ville de Québec pour avoir démantelé un campement d'Occupons Québec, la Ligue des droits et libertés maintient la pression et entend faire reculer la capitale sur son «règlement antitente», jugé «discriminatoire» et «extrêmement problématique» pour les itinérants.

Le manifestant André Bérubé a remporté cette semaine une victoire juridique sans équivoque contre la Ville de Québec, qui avait démantelé son campement d'Occupons Québec en 2011 à la place de l'Université du Québec, dans Saint-Roch. Le jugement a condamné la capitale à lui verser 3000 $, estimant que la Ville avait violé son droit de manifester en plus de se faire justice soi-même.

La Ligue des droits et libertés du Québec salue sans surprise ce jugement, un des rares en la matière. «Le juge a pris son rôle au sérieux. Il est allé au fond des choses à notre avis, et il a reconnu que non seulement Occupons Québec était légitime, dans son action, mais que c'est une expression protégée par la charte canadienne», indique Sébastien Harvey, porte-parole de la section Québec de la Ligue. «Il a aussi reconnu que la Ville a outrepassé ses pouvoirs, qu'elle n'aurait pas dû déloger de cette façon les manifestants», ajoute-t-il.

Sauf que cette victoire cache selon lui un autre long combat. Depuis l'occupation de l'automne 2011, la Ville de Québec a instauré un règlement plus sévère pour interdire notamment le camping et les abris dans les parcs publics.

Une approche répressive selon la Ligue, qui continue de mener bataille contre ce règlement. «On travaille beaucoup avec les personnes en situation d'itinérance à Québec, et c'est un règlement antitente qui est extrêmement large et extrêmement flou», dénonce Sébastien Harvey. «C'est extrêmement discriminatoire pour les personnes itinérantes qui n'ont souvent pas le choix d'être à l'extérieur. Pour nous, ce règlement-là est très problématique.»

La Ligue des droits et libertés entend donc se servir de la première victoire d'André Bérubé pour intensifier la pression et faire modifier le nouveau règlement de la Ville de Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer