Plainte déposée pour la «répression» d'une manif de la CLASSE à Québec

La manif du 27 avril regroupait environ 125... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La manif du 27 avril regroupait environ 125 personnes, angle Grande-Allée et des Parlementaires. Elle s'était déroulée dans le calme jusqu'à ce que les policiers de Québec encerclent les marcheurs et procèdent à l'arrestation de 81 d'entre eux.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

(Québec) La section de Québec de la Ligue des droits et libertés a déposé vendredi une plainte à la Commission des droits de la personne au nom de 38 des 81 personnes arrêtées le 27 avril sur la Grande-Allée lors d'une manifestation organisée par la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) qui visait à dénoncer le caractère sexiste de la hausse des frais de scolarité.

La manif, qui regroupait environ 125 personnes, s'était déroulée dans le calme jusqu'à ce que les policiers de Québec encerclent les marcheurs et procèdent à l'arrestation de 81 d'entre eux à l'intersection de la Grande-Allée et de la rue des Parlementaires. Les manifestants appréhendés avaient reçu des constats d'infraction de 494$ pour avoir bloqué la voie publique.

La Ligue des droits et libertés a décidé de parrainer cette plainte pour son caractère emblématique de la répression du mouvement étudiant. «Pour nous, ces arrestations ont été utilisées pour réprimer un mouvement de contestation sociale et afin d'en dissuader la participation. Le caractère bon enfant de la manifestation rend d'autant plus évidente la volonté de faire taire le message d'une partie de la population», a indiqué Sébastien Harvey, coordonnateur de la section Québec de la Ligue des droits et libertés.

Liberté d'expression brimée

«De telles arrestations briment la liberté d'expression des groupes sociaux», a pour sa part enchaîné Camille Godbout, représentante du Front régional d'action à Québec de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (FRAQ-ASSÉ).

Sébastien Harvey ajoute que le trajet de la manifestation était tout à fait justifié étant donné que la marche dénonçait l'aspect sexiste de la hausse des frais de scolarité et que le groupe souhaitait se rendre devant le bureau de la ministre de la Condition féminine, au 225, Grande-Allée Est.

Abusif

M. Harvey considère aussi les arrestations comme étant abusives puisque le trajet de la marche aurait perturbé la circulation sans la bloquer pour au plus 15 minutes. «Plusieurs ont souligné l'ironie de l'encerclement policier qui a occupé toute la largeur de la voie publique pendant près de trois heures... pour éviter que des manifestants n'entravent la circulation.»

Seules les personnes qui avaient avec eux un animal domestique ou alors une poussette avaient pu quitter le périmètre mis en place par les policiers. Toutes les autres avaient dû monter dans l'un des autobus qui servaient de «paniers à salade» pour l'occasion et qui les avaient transportés à la centrale de police du parc Victoria.

«On ne s'attendait pas à être arrêtés cette journée-là», indiquent Vincent Beaudoin et Serge Gagnon, deux étudiants qui prenaient part à la manif. «Pendant les trois ou quatre heures où nous avons attendu, il y a même des policiers qui nous ont dit qu'ils trouvaient eux aussi qu'il s'agissait d'une grosse perte de temps pour tout le monde», souligne Vincent.

«Je ne suis pas dangereuse»

Francine Lacombe, une non-voyante qui participait à la marche avec sa canne blanche, avait elle aussi été arrêtée. «Ça m'a secouée un peu de savoir qu'on avait été entourés comme ça par les policiers. Je ne suis pas dangereuse du tout et les autres manifestants non plus», a-t-elle commenté.

Une fois la plainte déposée, la Commission des droits de la personne l'étudiera et entreprendra une enquête avant de décider si elle la retient ou non. Si la plainte est retenue, la cause pourrait être portée devant le Tribunal des droits de la personne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer