Labeaume craint que le retard soit invoqué pour des poursuites

«Les gens trouvent que je suis impatient, mais... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

«Les gens trouvent que je suis impatient, mais j'ai raison d'être impatient...», a tranché Régis Labeaume concernant le retard dans le dossier de l'amphithéâtre.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partager

(Québec) Régis Labeaume craint que le retard actuel dans la construction de l'amphithéâtre puisse être invoqué pour d'éventuelles poursuites contre la Ville de Québec.

«À la fin, si un entrepreneur allègue qu'il y a eu des retards et c'est à cause de ça qu'il a eu des problèmes, est-ce qu'il va poursuivre l'AMF [Autorité des marchés financiers]? Non, il va poursuivre la Ville. C'est pas bénin cette affaire-là, il y a des conséquences.»

M. Labeaume veut bien «prendre ses responsabilités», mais pas question, dit-il, d'être blâmé pour un retard qui est hors du contrôle de la Ville.

Le maire de Québec a réitéré en point de presse mercredi son impatience devant l'AMF, qui doit donner son autorisation au Groupe ADF pour le contrat de 46,6 millions $ pour la structure d'acier de l'amphithéâtre.

La Ville de Québec estime maintenant avoir deux semaines de retard sur l'échéancier qui a été révisé en décembre pour donner une marge de manoeuvre. Le contrat avec la firme devait être signé le 28 mars selon l'échéancier officiel, mais la Ville l'avait devancé au 20 février.

Le contrat ne peut toutefois pas être signé avant le feu vert de l'AMF et de l'Unité permanente anticorruption, qui doit, selon la nouvelle loi 1, étudier tout contrat de 40 millions $ et plus. L'avance que la Ville avait accumulée est en train de fondre, a déploré M. Labeaume hier.

«L'idée là-dedans est que perdre du temps quand c'est sous notre contrôle, ça va, mais perdre du temps hors de notre contrôle, ça marche pas», a-t-il dit.

«S'il y a des problèmes à la fin. Il y a bien du monde qui vont invoquer ce deux semaines là. Les contracteurs et les sous-traitants vont pouvoir l'invoquer», a martelé M. Labeaume. «On est en affaires là, c'est pas un petit projet, c'est un projet de 400 millions $.»

La Ville de Québec doit livrer le bâtiment construit pour le 15 juillet 2015 au gestionnaire Québecor, qui aura deux mois pour s'installer avant l'ouverture, le 15 septembre 2015.

L'entente de gestion signée avec l'entreprise de Pierre Karl Péladeau prévoit que la Ville pourrait devoir verser à Québecor jusqu'à 20 millions $ si l'amphithéâtre accueille des parties de la Ligue nationale de hockey et jusqu'à 6 millions $ sans équipe si le retard est attribuable à la Ville.

Les pénalités peuvent être réduites de 50 % si la Ville n'est pas jugée responsable.

Deux petites lignes d'un long contrat qui font toute la différence pour l'équipe responsable de la construction de l'amphithéâtre, selon le conseiller responsable du projet, François Picard.

«Nous, nous n'avons jamais oublié cette clause-là. C'est pour ça que tout retard en ce moment peut mettre l'équipe un peu en joue. On fait tout pour éviter ça», déclarait M. Picard dans Le Soleil d'hier.

«Je suis prêt à me battre»

Mercredi, Régis Labeaume a pour une troisième fois en 10 jours lancé un cri du coeur à l'AMF pour qu'elle priorise le dossier de l'amphithéâtre et donne enfin son OK à ADF.

«Les gens trouvent que je suis impatient, mais j'ai raison d'être impatient parce que si tu l'es pas, tu n'es pas sur le dessus de la pile et tu n'es pas priorisé. Il faut toujours se battre et je suis prêt à me battre», a-t-il tranché.

«Quand on est allés en commission parlementaire, ils nous avaient dit qu'il n'y aurait pas de problème, mais là il y en a des problèmes. On ne peut jamais justifier un retard comme ça.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer