Nouvel amphithéâtre: 18 000 sièges «jusqu'à nouvel ordre»

Stéphanie Martin

Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Les coupes pour parvenir au chiffre magique de 400 millions$ pour l'amphithéâtre n'affecteront pas le nombre de loges ni le nombre de sièges.

C'est ce qu'a confirmé le vice-président du comité exécutif et responsable du dossier de l'amphithéâtre, François Picard, croisé hier à l'hôtel de ville. La Ville s'en tient donc à son plan d'un colisée à 18 000 places. «Jusqu'à nouvel ordre, oui», a confirmé M. Picard. Et toutes les corporations qui ont réservé une loge par l'entremise de J'ai ma place auront leur salon réservé dans l'amphithéâtre, a-t-il réaffirmé.

Jusqu'à maintenant, J'ai ma place travaille avec un scénario de 88 loges, et 74 d'entre elles avaient été vendues en janvier.

Pour ce qui est des autres endroits où on pourrait économiser, «on ne laisse rien au hasard. On analyse du premier item au dernier», a assuré le conseiller. Celui-ci revenait justement d'une rencontre du comité directeur auquel siègent, entre autres, le directeur de projet Jacques A. Bédard et des représentants d'Infrastructure Québec.

François Picard a répété que les gens du comité «travaillent fort» pour ficeler le budget que l'administration Labeaume a plafonné à 400 millions$. «Ça va super bien. C'est bien parti.» Le conseiller a par ailleurs confirmé que le montant de 400 millions$ devait inclure les taxes.

Rencontre au sommet

Pendant que le comité directeur se réunissait à ExpoCité, une rencontre au sommet a eu lieu à l'hôtel de ville. La présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne, rencontrait Régis Labeaume en présence du conseiller spécial du maire, Claude Rousseau. Au sortir de la rencontre, qui a duré une bonne heure, la ministre a refusé de répondre aux questions des journalistes et s'est engouffrée dans sa limousine, se contentant d'émettre un «non» ferme lorsque questionnée à savoir si elle était inquiète de l'avancement du dossier.

Joint au téléphone en après-midi, Claude Rousseau a lui aussi refusé de dévoiler la teneur des discussions auxquelles il a participé. «Je ne commenterai pas tant et aussi longtemps que toutes les conclusions ne seront pas sorties.»

Par ailleurs, le comité exécutif de la Ville a adopté mercredi le règlement d'emprunt de 6,8 millions$ pour que le Colisée Pepsi soit mis aux normes de la Ligue nationale de hockey (LNH) avec des améliorations au système de réfrigération de la patinoire, à la climatisation, au chauffage et à l'éclairage, des nouvelles bandes et baies vitrées et le remplacement selon les standards de la LNH des bancs des joueurs, de l'annonceur et des pénalités.

«De plus, il sera nécessaire d'aménager les vestiaires pour joueurs [deux équipes] et arbitres, les divers locaux connexes tels que salles de massage, d'ergothérapie, de conditionnement, les locaux techniques tels que salle de lavage, rangement, salles de presse ainsi que des espaces administratifs», lit-on dans la décision de la Ville. Les sommes, qui seront approuvées lundi au conseil municipal et plus tard par le conseil d'agglomération, deviendront disponibles pour que la Ville puisse lancer des appels d'offres, au printemps, advenant la venue hâtive d'une équipe de la LNH.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer