2012 en 12 objets

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue, pelle bleue dans les mains des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partager

Dossiers >

Retour sur 2012

Actualité

Retour sur 2012

D'ici le 31 décembre, l'année vue par nos chroniqueurs, nos photographes, les caricatures d'André-Philippe Côté, les objets et les citations qui ont fait l'actualité. »

(Québec) Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue, pelle bleue dans les mains des gens de Québec qui fêtent leur amphithéâtre à défaut du retour des Nordiques. Année chargée au son de la casserole de la nouvelle première ministre Pauline Marois et des briques de The Wall en passant par les gants de boxe, symboles de la Trudeaumanie part II. Une année, des milliers d'événements, 12 mois que Le Soleil vous présente dans cette rétrospective de 2012 en 12 objets.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la... (Photothèque Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> SOU NOIR

Finie la cenne de luck qui remplit nos poches et des pots de crème glacée vides dans le fond du garde-robe. Le 29 mars, le ministre canadien des Finances, James Flaherty, annonçait le retrait du sou noir de la circulation. La raison? Il devenait de moins en moins intéressant avec la disparition progressive des jujubes à une cenne. Non, blague à part, le sou coûtait 1,6 sou à produire. Depuis avril, la Monnaie royale canadienne ne fabrique donc plus de ces pièces et ne les distribue plus aux banques depuis l'automne. Mais la cenne pourra être utilisée pour payer vos achats pendant de longues années encore. Vous avez encore du temps avant de briser votre cochon.

>> DRAPEAU CANADIEN

Drapeaugate en vue! Il n'y a rien comme l'élection d'un gouvernement du Parti québécois (PQ) pour relancer une bonne chicane de drapeaux. Le 17 septembre, le drapeau canadien avait été retiré du Salon rouge de l'Assemblée nationale pour l'assermentation de 54 députés péquistes fraîchement élus. Le lendemain, l'unifolié revenait pour l'assermentation des élus du Parti libéral et de la Coalition avenir Québec. Mais la chicane a continué. Le PQ a demandé le retrait permanent du drapeau canadien alors que les libéraux veulent le garder. Le président de l'Assemblée nationale a alors décidé de faire trancher cette délicate question par tous les députés. Le sort en a été jeté le 4 décembre : le Parti libéral et la CAQ ont voté pour le maintien : l'unifolié est au Salon rouge pour y rester.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> CARRÉ

Jamais carré n'aura autant été porté qu'en 2012. Carré rouge de ruban adhésif par-ci, carré rouge tricoté par-là, carré rouge porté sous forme d'élégante épinglette par Françoise David au débat des chefs : le symbole de l'opposition à la hausse des droits de scolarité était «carrément» l'accessoire de l'heure. Au point où, des mois après le début du conflit, l'expression «un carré rouge» est en voie de venir un véritable nom commun pour qualifier toute personne avec une tendance à gauche. Le carré a aussi connu plusieurs déclinaisons cette année. Carré vert pour ceux qui sont pour la hausse, carré noir des anarchistes, carré jaune de ceux pour une hausse modérée et carré blanc lancé par des parents qui demandent un moratoire sur la hausse des droits de scolarité pour retrouver un «climat social serein». Il y a les plus cyniques aussi, qui ont lancé le carré brun. Parce qu'à leurs yeux, tout ce conflit, ce n'était que de la m...

>> CASSEROLE

Elle ne tapait peut-être pas avec beaucoup de vigueur, mais celle qui allait devenir la première ministre du Québec, Pauline Marois, a joué de la casserole. Une image que le Parti libéral s'est fait un malin plaisir à immortaliser en juin dans une campagne publicitaire visant à associer la chef péquiste aux manifestants qui ont fait beaucoup de bruit pendant l'été. Du vieux poêlon cabossé à la rutilante Lagostina de l'année, la batterie de cuisine au grand complet a été l'objet fétiche d'innombrables marches contre la hausse des droits de scolarité et la loi 78 partout au Québec. Les manifestations, plus familiales et festives, ont d'ailleurs marqué un tournant dans les protestations contre le gouvernement Charest. Ce qui a fait dire à plusieurs que «les casseroles ont remplacé les casseurs».

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> BIG BIRD

Mitt Romney veut tuer Big Bird! La nouvelle a eu l'effet d'une bombe le 3 octobre. Lors d'un débat avec Barack Obama, le candidat républicain à la présidentielle américaine a affirmé que même s'il aimait bien Big Bird, il comptait couper les subventions gouvernementales à la chaîne publique PBS, qui diffuse Sesame Street. Il n'en fallait pas plus pour que l'oiseau jaune, vedette de cette émission depuis 40 ans, fasse une improbable entrée dans la campagne présidentielle. Un régal pour les internautes qui ont inondé les réseaux sociaux de pastiches sur l'affirmation de Romney. Même l'équipe d'Obama a récupéré Big Bird dans une publicité qui ironisait que le fait que Romney n'avait pas peur des scandales de ses amis de Wall Street, mais plutôt de... Sesame Street.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 5.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> PELLE

Une poutine, un Pepsi et une pelle, svp! Le 19 juillet, les organisateurs de J'ai ma pelle mettaient en vente, pour 10 $, 30 000 pelles de plastique bleues dans les restaurants Ashton et les magasins Canac. Environ 20 000 pelles ont finalement trouvé preneur pour la pelletée de terre symbolique marquant le lancement de la construction de l'amphithéâtre, le 3 septembre. Lancée par un auditeur de Radio X, l'idée a rapidement reçu l'aval du maire de Québec, Régis Labeaume. La journée J'ai ma pelle, qui se voulait au départ une fête citoyenne pour marquer les 400 millions $ de fonds publics, s'est finalement transformée en activité politique avec la présence de Pauline Marois et de Jean Charest, défait le 4 septembre, lendemain de la pelletée.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 6.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> GANTS DE BOXE

Exercice caritatif, sportif, politique ou de relations publiques? Chose certaine, le 31 mars, le député libéral fédéral Justin Trudeau et le sénateur conservateur Patrick Brazeau jettent les gants. Au sens propre. Trudeau remporte le combat de boxe qui a permis de récolter 230 000 $ pour la lutte contre le cancer. Enfiler les gants de boxe n'a pas dû nuire non plus pour permettre au politicien de 40 ans d'amasser un certain capital de sympathie lui qui, le 2 octobre, annonçait qu'il sautait dans une autre arène : celle de la course à la direction du Parti libéral du Canada. On saura au printemps si celui dont le père, Pierre Elliott Trudeau, a été élu premier ministre canadien pour la première fois en 1968, remportera le combat.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 7.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> CHAÎNON MANQUANT

Émoi dans le milieu scientifique le 4 juillet : on a peut-être trouvé le fameux chaînon manquant! L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) a en effet annoncé avoir découvert une particule qui pourrait être le boson de Higgs, chaînon manquant de la physique moderne. La brièveté du présent texte nous empêche malheureusement de vous démontrer l'étendue de notre connaissance au rayon des particules élémentaires et de l'interaction unifiée électrofaible, mais disons simplement que si elle se confirme, la découverte du chaînon manquant changera beaucoup de choses dans la façon de voir la physique de la matière. Bonne nouvelle en tous cas pour le scientifique britannique Peter Higgs qui traque le boson depuis des décennies. «Je n'aurais jamais espéré voir cela de mon vivant, et je vais demander à ma famille de mettre du champagne au frais», a lancé le physicien de 83 ans.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 8.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> CADENAS

Pis, pas mal la saison de hockey cette année, non? Enfin, celle ayant mené à la victoire de la Coupe Stanley par les Kings de Los Angeles le 11 juin, car pour le reste... le cadenas domine. Il a en effet été pas mal plus question du hockey qui ne se joue pas que de ce qui se passe sur la glace depuis le 15 septembre, jour où la Ligue nationale de hockey a officiellement déclenché un deuxième lock-out en huit saisons. Depuis, le conflit entre les dirigeants de la Ligue et l'Association des joueurs s'envenime avec les annulations successives des matchs, la valse des offres refusées et les recours devant les tribunaux. Pendant ce temps, les partisans ne savent plus trop à quelle Sainte-Flanelle se vouer, dépassés et irrités par cette histoire de gros sous... et de gros ego.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque Le Soleil) - image 9.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

>> BRIQUE

Le 21 juillet, les briques sont tombées, le mur s'est effondré. Le public, ravi, a explosé sur des plaines d'Abraham remplies pour le spectacle The Wall de Rogers Waters. Un méga-show qui, une semaine à peine après le Festival d'été, a confirmé Québec comme destination pour des spectacles d'envergure. La venue de The Wall avait d'ailleurs été précédée par plusieurs jours à suivre la construction du mur de plus de 728 pieds qui a servi de scène à l'ex-Pink Floyd. Les gens de Québec ont même participé au décor en peignant des briques, objet que certains ont d'ailleurs pu conserver lorsque le Festival d'été, qui organisait la venue de Waters à Québec, a donné quelque 800 briques en souvenir. Ah, aussi, parlant de spectacle, une autre artiste a atterri sur les Plaines comme une tonne de briques, le 1er septembre. Une jeune chanteuse prometteuse, une certaine Madonna.

Non mais, quelle année! Carré rouge dans la rue,... (Photothèque La Presse) - image 10.0

Agrandir

Photothèque La Presse

>> CHAUSSETTES

On ne verra plus jamais une paire de bas de la même manière après les vidéos affligeantes diffusées lors des audiences de la commission Charbonneau, véritable feuilleton de l'automne 2012. Dans un extrait présenté le 26 septembre, on aperçoit des entrepreneurs en tête à tête avec des dirigeants de la mafia montréalaise s'échanger de l'argent au club Consenza. Direction des liasses : les chaussettes! L'histoire ne dit toutefois pas si elles étaient griffées d'un designer, italien, peut-être. La commission Charbonneau nous a aussi permis de faire la connaissance d'autres objets utiles pour les pots-de-vin en tout genre : un coffre-fort tellement plein d'argent qu'il ne fermait plus et... un jambon offert comme cadeau à un ingénieur de la Ville de Montréal, Luc Leclerc. Préparez le pop-corn car il y a sans doute d'autres belles révélations à venir avec la suite des émissions, euh... de la commission dès le 21 janvier.

Lance Armstrong... (Archives AP) - image 11.0

Agrandir

Lance Armstrong

Archives AP

>> MAILLOT JAUNE

Comme si tout n'allait pas déjà assez mal pour l'ex-cycliste vedette Lance Armstrong, reconnu coupable de dopage, l'ultime couperet sur la carrière de l'athlète est tombé le 22 octobre. Ce jour-là, le septuple champion du Tour de France s'est vu retirer ses sept maillots jaunes par l'Union cycliste internationale. Cette décision suivait une dure semaine pour Armstrong, qui a perdu coup sur coup d'importants commanditaires comme Nike, Anheuser-Busch et Oakley. Le 11 novembre, l'ex-cycliste en a irrité plusieurs en publiant sur son compte Twitter une photo de lui allongé sur un divan devant ses sept maillots jaunes. Roi déchu du cyclisme, mais roi de la provocation, ça, oui.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer