Perspectives économiques 2013: six questions à Stephen Jarislowsky

Stephen  Jarislowsky... (La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

Stephen Jarislowsky

La Presse, Martin Chamberland

Partager

Dossiers >

Perspectives économiques 2013

Actualité

Perspectives économiques 2013

Le Soleil a cherché à savoir ce que la nouvelle année risque de nous apporter. Nous avons interrogé des spécialistes. Nous leur avons demandé de scruter leur boule de cristal et de nous raconter ce qu'ils y voyaient. Une attention particulière a été apportée au marché de l'emploi, au monde de l'immobilier et à l'industrie manufacturière. Les secteurs forts de l'économie de la région de Québec - les assurances et les services financiers, le commerce au détail, les technologies et le tourisme - ont également été passés au crible. »

(Québec) Milliardaire retraité à 87 ans, le gestionnaire et investisseur Stephen Jarislowsky n'a pas la langue dans sa poche. Nous l'avons joint dans ses bureaux de la métropole pour jaser avec lui de l'économie du Québec, de l'endettement des ménages, de l'immobilier, du Plan Nord, du mystère de Québec et de l'âge de la retraite.

Q Que pensez-vous de l'économie du Québec?

R Le Québec est dans la même position que la Grèce en ce moment. On est trop endetté et nous ne sommes pas concurrentiels. Si vous avez 25 % de vos travailleurs qui sont syndiqués, qui travaillent pour le gouvernement et qui gagnent davantage que le secteur privé avec des régimes de pensions indexées, ça ne peut pas fonctionner très longtemps. Pour relancer le Québec, ça va prendre un gouvernement responsable. Nous avons besoin d'un gouvernement qui comprend les choses. Pas d'un gouvernement qui a la tête dans les nuages comme le Parti québécois (PQ).

Q Et le Plan Nord, vous y croyez?

R C'est très amusant ce Plan Nord. Je crois que les prix des matières premières vont baisser au cours des prochaines années et ça va faire mal à ce Plan qui en est trop dépendant. Le Plan Nord est d'abord et avant tout un mirage des libéraux. Jean Charest a cru qu'avec le Plan Nord, il allait avoir davantage de votes. C'est toujours comme ça. On a commencé à parler du Plan Nord trop tard alors que nous étions à la fin d'un cycle haussier. C'est dommage.

Q Voyez-vous une bulle immobilière en ce moment au Canada?

R Oui. Actuellement, les prix des maisons sont surévalués de 20 % au Canada. Ça pourrait donc baisser au cours des prochaines années. Les maisons sont trop chères au Québec. C'est pour cela qu'il y a moins de transactions immobilières ces temps-ci et je vous prédis qu'il en aura de moins en moins au cours des prochains mois.

Q Les ménages canadiens sont très endettés. Si vous aviez 3000$ à investir, que feriez-vous?

R Je prendrais cet argent et je me paierais un voyage en Grèce pour aller voir ce qui pourrait arriver au Québec d'ici quelques années si rien ne change rapidement. Non mais sérieusement, pourquoi je placerais mon argent en ce moment? Ça ne rapporte rien ou presque. Avec la faiblesse des taux d'intérêt, les gens ne sont pas invités à épargner. Si les gouvernements veulent que l'on épargne, ils doivent laisser remonter les taux d'intérêt. La relance de l'économie va se faire avec l'argent épargné et non l'endettement. Cet entêtement des gouvernements pourrait d'ailleurs nous mener vers une période de 20 ans sans essor économique. Comme les gens n'épargnent pas, comment voulez-vous relancer l'économie? Il faut comprendre que de temps à autre, il va y avoir des récessions pour que les gens comprennent bien la valeur de l'argent et qu'ils deviennent conscients du fait que l'on ne peut pas seulement dépenser tout le temps.

Q Que pensez-vous du «mystère de Québec»?

R Le mystère de Québec, c'est le mystère des régions. C'est que l'on gruge le moteur économique de cette province qui s'appelle Montréal. Les rues de Québec ne sont pas comme celles à Montréal. Dites-moi pourquoi? Parce que l'on sort l'argent de Montréal et on l'investit dans les régions. Parce que les régions ont un pouvoir de votes plus fort qu'à Montréal. Un vote de Montréal, ça vaut moins qu'ailleurs. Un vote de Montréal n'équivaut pas à un vote de Kamouraska, par exemple. Avec le niveau de taxation actuel, l'argent des contribuables ne va pas à la bonne place. L'argent passe entre les mains de fonctionnaires, des gens improductifs. Ces gens-là sont mieux payés que le privé. Alors tout le monde veut devenir fonctionnaire. Mais qu'est-ce que ça produit la fonction publique au juste? Si vous regarder le ministère de la Santé, il y a beaucoup d'argent de gaspillé. Il y a presque autant de fonctionnaires qui gèrent le système qu'il y a de gens qui travaillent sur le terrain, dans les hôpitaux. Avec autant d'argent investit dans ce système, je ne comprends pas pourquoi il y a autant de files d'attente dans les corridors. On a eu neuf années avec Jean Charest. Qu'est-ce qu'il a changé? Il a été fainéant. Il aurait dû être plus productif. Et puis là, on a un gouvernement minoritaire qui ne veut même pas des gaz de schiste. C'est une richesse collective. Partout aux États-Unis, on exploite cette ressource. Mais ici, non, le PQ n'en veut pas. Or, que fait-on pendant ce temps, on en importe des États-Unis.

Q Que pensez-vous de l'âge de la retraite à 65 ans?

R Ça n'a pas de sens. Il faut que l'âge minimal de la retraite passe à 70 ans. Il est maintenant impossible de payer des rentes à tous ces gens qui vont vivre jusqu'à 82 ans et qui n'ont travaillé que pendant 30 ans. Tout cela n'a aucun sens. Il n'y a pas de logique. Ce sont des rêves en couleurs. Aujourd'hui, une personne peut vivre jusqu'à 80 ans alors qu'il y a 30 ans, les gens décédaient à 67 ans.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer