Visite du Centre Vidéotron: les billets s'envolent plus vite que ceux pour Madonna

En moins d'une heure, à partir de midi,... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En moins d'une heure, à partir de midi, 54 254 billets d'entrée pour la visite du nouvel amphithéâtre de Québec avaient déjà trouvé preneurs.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

(Québec) Environ la moitié des 175 000 billets d'entrée pour la visite du nouvel amphithéâtre ont trouvé preneur en une journée. Ils se sont envolés plus vite que ceux pour voir la reine de la pop Madonna, mais n'ont pas détrôné les chouchous Metallica, qui se produiront bientôt dans le même Centre Vidéotron.

En une heure à peine, à partir de midi, 54 254 personnes étaient assurées de fouler la patinoire destinée à d'éventuels Nordiques. Vers 14h, 77 000 laissez-passer étaient écoulés. Un nouveau bilan sera disponible mardi.

Le Soleil a obtenu des billets sans difficulté, avec tout de même quelques minutes d'attente pour le traitement de la demande et l'impression des billets. La Ville de Québec n'a pas eu vent de difficultés informatiques malgré la cohue.

En conférence de presse, lundi matin, quelques minutes avant la mise en circulation des précieux sésames, le maire Régis Labeaume était confiant de la réponse du public.

Aussi s'est-il attardé aux difficultés d'organiser une visite guidée pour 4000 personnes, même dans un bâtiment qui peut en asseoir 18 259. «Pour nous, c'est un gros défi logistique de faire rentrer huit groupes de 4000 [visiteurs] de 8h à 22h. C'est à peu près 35 000 personnes par jour à organiser, à faire rentrer dans un amphithéâtre, à faire ça dans l'ordre, sans problème», a-t-il détaillé.

Pendant les deux heures et demie que durera la visite, les citoyens découvriront le hall d'entrée et l'oeuvre d'art Le Grand Bleu du Nord, puis seront dirigés vers la coursive supérieure afin d'avoir une vue d'ensemble de l'amphithéâtre. De là, ils seront invités à s'asseoir pour assister à une projection multimédia d'une dizaine de minutes.

Puis, «tout le monde va pouvoir traverser la patinoire» et «quasiment s'asseoir sur le banc des joueurs». «C'est un succès garanti. C'est là où il y a beaucoup d'émotions», a assuré le maire Labeaume, qui en a déjà fait l'expérience. 

Le circuit, qui sera animé par des employés du Centre Vidéotron et des bénévoles, fait 1,2 kilomètre de long et il y a 300 marches à monter et descendre. 

Les 175 000 billets d'entrée sont valides pour une plage horaire précise pendant la longue fin de semaine de la fête du Travail, du 3 au 7 septembre. Ils sont disponibles gratuitement sur le site de Ticketmaster (ticketmaster.ca/centrevideotron) ou par téléphone au 1 855 790-1245. 

Les 1er et 2 septembre, la priorité est donnée aux travailleurs ayant oeuvré sur le chantier et à leur famille. Les invités VIP sont attendus le 8 septembre. «Normalement, les VIP commencent, mais chez nous, ils vont terminer», s'est enorgueilli le maire, lundi. 

M. Labeaume a par ailleurs admis que la liste des objets interdits pendant la visite était longue. Cela va des parapluies à la nourriture en passant par les poussettes et les tablettes électroniques. «C'est sûr que le gestionnaire, lui, il veut que rien n'arrive et nous, on voudrait que ce soit le plus lousse possible», a souligné le maire, disant comprendre l'importance de la sécurité et l'application immédiate des normes de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Sur la question des appareils photo et des caméras vidéo, équipements maintenant inclus dans tous les téléphones intelligents, la Ville de Québec se montrera toutefois sévère, ou à tout le moins persuasive. «Le monde filme pis envoie ça sur Internet. On voudrait laisser la surprise aux autres. On va leur demander de laisser leurs iPad et leurs iPhone», a expliqué le maire. Croit-il cela possible en 2015? «C'est une bonne question», a-t-il soupiré.

L'administration municipale a profité de l'occasion pour publier ses comptes. Les festivités d'ouverture coûteront 1,65 million $, dont 40 % sont financés par le secteur privé. C'est 150 000 $ de moins que prévu. Des fonds seront amassés grâce au stationnement (10 $), aux profits provenant de la vente de tuques ainsi que de publicité dans un magazine spécial.

54 254
billets vendus en à peine une heure
32 000
personnes par jour visiteront l'amphithéâtre du 3 au 7 septembre

«Ambiance Grande Allée»

Il y aura de l'animation en continu sur le site de l'amphithéâtre en marge des visites guidées du bâtiment, mais aussi des «rendez-vous» en soirée. André Verreault, organisateur des célébrations du 31 décembre à Québec, qui a aussi décroché ce contrat, a promis une «ambiance très Grande Allée». Le Centre Vidéotron et la future place seront éclairés de façon «spectaculaire» pour l'occasion. 

  • Jeudi 3 septembre : cocktail du maire avec spectacle des Lost Fingers
  • Vendredi 4 septembre:  discothèque pour ados à l'Espace K et soirée «années 80» pour les parents
  • Samedi 5 septembre : bal en bleu
  • Dimanche 6 septembre : épluchette de blé d'Inde et compétition d'hommes forts

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer