Québecor a choisi le moment idéal pour chercher un partenaire, estime un expert

Québecor... (Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne)

Agrandir

Québecor

Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

(Québec) Au lendemain de la confirmation des candidatures de Québec et de Las Vegas pour l'obtention d'une équipe d'expansion, le moment choisi par Québecor pour se chercher des partenaires est idéal, estime Frank Pons, professeur de marketing à l'Université Laval. Il ajoute que le géant québécois pourrait malgré tout choisir de ne pas s'allier à un autre gros joueur, de peur qu'une ombre soit jetée sur son rôle à jouer dans l'éventuel retour des Nordiques.

«Ils veulent garder l'effet Québecor, qui a ramené les Nordiques», affirme M. Pons, spécialisé en marketing du sport. Selon lui, l'entreprise trouvera partenaires chez de petits joueurs, qui pourraient acquérir jusqu'à environ 5 % chacun de la franchise d'une éventuelle équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH). 

«Il ne serait pas stratégiquement bien joué» d'aller chercher un partenaire comme Rogers, pense l'expert, ajoutant du même souffle qu'il doute que Québecor souhaite un tel partenariat. C'est que «l'effet Québecor», qui joue sur le désir de voir revenir les Nordiques à Québec, pourrait être amoindri par l'arrivée en scène d'un si gros joueur.

En ce sens, la caisse de dépôt et la Fédération des travailleurs du Québec sont des futurs partenaires «évidents» aux yeux de Frank Pons. 

Il ajoute que Québecor ne devrait pas conclure d'entente avec plus de trois partenaires, qui détiendraient ensemble un capital total avoisinant les 15 %.

Une entreprise étrangère pourrait également se montrer désireuse d'investir, selon M. Pons. «Il y a beaucoup d'investisseurs européens qui regardent à investir en Amérique.» À cause des prix plus bas des franchises et de la sécurité de l'investissement, explique-t-il.

«Offre solide»

«Je ne suis pas étonné» que Québecor parte à la recherche de partenaires, lance Frank Pons. «Ça prouve que l'offre est solide à Québec.»

La LNH confirmait en effet il y a 10 jours n'avoir reçu les candidatures officielles que de Québec et de Las Vegas pour faire partie d'un possible processus d'expansion, alors que 16 groupes avaient été approchés. Une annonce qui, selon M. Pons, «renforce l'idée qu'il y aura une équipe à Québec». Lui-même en est convaincu.

Cette concrétisation tranquille du rêve du retour des Nordiques à Québec ne peut qu'aider Québecor à se trouver des partenaires, ajoute-t-il d'ailleurs. Des partenaires qui semblent nécessaires, car 500millions $ pour obtenir une franchise d'expansion, «ça commence à faire beaucoup!» souligne le spécialiste. «Québecor pourrait y aller seul, mais ça serait très risqué. [...] Ils veulent assurer leurs arrières.»

Et lorsqu'une équipe de la LNH aura regagné la ville de Québec, le Centre Vidéotron changera de nom, pense

M. Pons. «Ça ne restera pas le Centre Vidéotron très longtemps. [...] Je ne suis pas sûr que c'est l'emblème voulu.»

Lorsque le nom Centre Vidéotron avait été dévoilé en avril, le président et chef de la direction du Groupe Sports et divertissement de Québecor, Benoît Robert, avait d'ailleurs précisé que l'entente sur le nom de l'amphithéâtre pourrait être renégociée si une équipe de la LNH était de retour à Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer