Sirois assurera la sécurité de l'amphithéâtre de Québec

Le grand patron de Sécurité Sirois Évènements spéciaux,... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le grand patron de Sécurité Sirois Évènements spéciaux, Martin Sirois

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

(Québec) Sécurité Sirois Événements spéciaux a décroché le contrat de sécurité pour le Centre Vidéotron. Son grand patron, Martin Sirois, a reçu la bonne nouvelle de Québecor mercredi. Le partenariat implique la création d'environ 125 emplois dans la capitale.

En vertu de cette entente, l'équipe de Sécurité Sirois s'occupera d'absolument tous les événements tenus dans le Centre Vidéotron, y compris le hockey. Le pacte, dont les détails financiers n'ont pas été dévoilés, est d'une durée de trois ans. Martin Sirois, rencontré par Le Soleil mercredi, n'était pas en mesure de dire si une clause de renouvellement était incluse au contrat.

Comme il s'agit d'un nouveau bâtiment à couvrir, l'entreprise de sécurité aura à former une équipe pour l'amphithéâtre. Ce mouvement de personnel nécessitera l'embauche de «125 personnes», a confirmé M. Sirois, tout sourire. Tout ce beau monde devra être opérationnel d'ici le mois de septembre, alors que l'ouverture du Centre Vidéotron est prévue pour le 11 septembre. 

Bien connue à Québec, l'entreprise a déjà des contrats majeurs avec de nombreux partenaires d'envergure, dont le Festival d'été. Elle s'est aussi chargée, entre autres, de l'encadrement d'Expo Québec, du Carnaval de Québec et du Red Bull Crashed Ice.  

Rien à voir avec PKP 

Bien que spécialisée dans l'événementiel, la compagnie de M. Sirois offre également des services de garde du corps. Le principal intéressé était même attitré à la sécurité personnelle de Pierre Karl Péladeau, actionnaire de contrôle de Québecor, il y a à peine quelques mois. «Je ne suis plus avec lui depuis qu'il est devenu chef [du Parti québécois]», a fait savoir M. Sirois, interrogé à ce sujet.

Ce dernier assume complètement son ancien lien d'affaires avec M. Péladeau, qu'il entretenait depuis «cinq, six ans». Et, selon lui, tout rapprochement avec le contrat du Centre Vidéotron serait «gratuit» et injustifié.

«Je n'ai rien demandé à personne [ni à M. Péladeau]», a-t-il insisté, estimant avoir obtenu le contrat en appel d'offres pour la qualité de sa candidature et non pas pour ses contacts. «Les questions qu'ils me posaient en entrevue, c'était du familier pour moi. Ça fait 15, 16 ans que je fais le Colisée Pepsi, ça fait 8, 9 ans que je suis fournisseur pour le Centre Bell. [...] Ça fait 30 ans que je fais des événements à Québec. [...] Si j'étais spécialiste [de la sécurité] dans les hôpitaux et que j'avais eu le contrat quand même, là il y aurait eu des questions à se poser.»

Une seule autre firme était en lice aux côtés de Sécurité Sirois, selon nos informations.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer