Prévente pour Metallica: des membres de Première Place se sentent lésés

Deux membres de Première Place ont l'impression que... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Deux membres de Première Place ont l'impression que leurs contrats n'ont pas été respectés pendant la prévente pour les spectacles de Metallica.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

Sur le même thème

(Québec) Des acheteurs de droits de sièges individuels de Première Place (autrefois le groupe « J'ai ma place ») sont mécontents de la procédure mise en place pour la prévente de billets qui leur est réservée pour les spectacles de Metallica au Colisée Pepsi et au Centre Vidéotron et qui a été lancée jeudi. Ils estiment que les contrats qu'ils ont ratifiés n'ont pas été respectés.

Christian Bérubé et Billy Chabot, deux collègues de travail qui ont dépensé 10 000 $ chacun l'an dernier pour acheter les droits sur chacun deux sièges dans les loges du nouvel amphithéâtre, ont tout d'abord été surpris que les membres du Fan Club de Metallica aient eu le droit de se servir mercredi, avant les membres Première Place.

«Même si nous avons fait des chèques de plusieurs milliers de dollars, des gens qui sont entrés dans le Fan Club de Metallica la veille de la prévente ont pu acheter des billets avant nous», indique Christian Bérubé.

Procédure modifiée

Les deux amis dénoncent la mauvaise communication avec les acheteurs de droits de sièges et le fait que la procédure d'achat ait changé en l'espace de 24 heures et ne respecte pas, selon eux, les termes de leurs contrats.

« Certains membres ont reçu un message mercredi leur disant qu'ils pourraient acheter quatre billets chacun et donnant deux liens pour procéder à l'achat le lendemain. Billy l'a reçu, mais moi, je ne l'ai jamais reçu. Cependant, jeudi matin, à trois heures du début de la prévente, on nous annonce que la procédure a changé et qu'il faut écrire un e-mail avec le nombre de billets que l'on désire, maintenant limité à deux par siège acheté», explique M. Bérubé.

« Nous l'avons fait tous les deux, nous avons écrit en disant que nous voulions des billets dans les loges ou au parterre, mais on se fait dire qu'on va nous rappeler. Est-ce que ce sera fait avant la vente grand public? Et qu'arrivera-t-il si je ne suis pas à la maison quand on appellera? », s'interroge Billy Chabot.

Contrat non respecté

Les deux membres de Première Place blâment aussi l'organisme d'avoir décidé jeudi d'attribuer les billets en respectant l'ordre des numéros de membres Première Place. « Sur notre contrat, il est écrit noir sur blanc que l'acheteur pourra se prévaloir de sa priorité à l'intérieur de la période de temps déterminée à cette fin selon la formule, premier arrivé, premier servi. Ce n'est plus le cas si on y va avec l'ordre des numéros de membres.»

Le dernier courrier électronique de Première Place stipulait également que les billets seraient attribués en respectant, si possible, la catégorie de sièges achetée. C'est le « si possible » qui fait tiquer les deux membres. 

« Encore une fois, il est indiqué que l'acheteur obtient une priorité exclusive d'utilisation d'au moins un siège de la même catégorie que celle visée par le droit de siège individuel. Il n'y a aucun « si possible » d'inscrit dans nos contrats », indique Christian Bérubé.

La situation a aussi beaucoup fait jaser sur la page Facebook de Première Place, des internautes évoquant même la possibilité de faire annuler leurs contrats parce que les termes n'avaient pas été respectés et d'autres mentionnant un recours collectif.

« Moi, je n'ai pas l'intention de demander une annulation, mais je trouve ça plutôt décevant. C'est carrément de l'improvisation », indique Christian Bérubé. « Disons que les communications avec les membres auraient pu être meilleures. Je ne comprends pas pourquoi on n'a pas reçu de e-mail de masse plus tôt que ça », termine Billy Chabot.

5 000 billets réservés pour les membres Première Place, assure Québecor

Que les membres de Première Place se rassurent : Québecor a mis de côté 5 000 « très bons billets » pour chacun des deux spectacles de Metallica à Québec et tous ceux qui le désirent auront donc droit à leurs précieux sésames, jure Martin Tremblay, porte-parole du gestionnaire du Centre Vidéotron.

«Nous garantissons qu'ils auront le nombre de billets qu'ils ont demandé, soit un par droit de siège individuel avec possibilité d'en acheter deux pour ceux qui n'ont acheté un droit que sur un siège. Nous avons réservé de 4 500 à 5 000 très bons billets pour eux. Ils ont été retirés de l'inventaire et ne seront pas mis en vente lors de la vente grand public vendredi », a expliqué M. Tremblay au Soleil.

Ce dernier estime que les contrats ratifiés par les 2 200 membres de Première Place, qui possèdent ensemble les droits sur 4 800 sièges, ont été respectés. « Nous voulions respecter les principes de base de Première Place, c'est pour ça que nous avons changé la directive du départ qui permettait d'acheter quatre billets par membre », poursuit-il.

Québecor estime aussi que la politique du « premier arrivé, premier servi » est respectée en attribuant les billets par ordre de numéros de membres Première Place. « C'est une question d'équité pour les 2 200 membres. Je comprends qu'il y en a qui auraient voulu qu'on procède différemment, mais il fallait être prudent pour tout le monde », indique Martin Tremblay.

Quant aux changements dans les directives d'achat à 24 heures d'avis, le porte-parole de Québecor a dit comprendre la grogne de certains. « C'est sûr qu'en faisant ça la veille de la vente, il y a eu un peu d'incompréhension et que nous avons eu jeudi une journée très mouvementée. Cependant, je suis convaincu qu'on a bien fait les choses de façon équitable et en respectant tout le monde.»

Le président de Première Place, Luc Paradis, n'a de son côté pas souhaité s'exprimer concernant le déroulement prévente. « Nous ne nous occupons pas de l'attribution des billets. Cet aspect est la responsabilité de Québecor et de son partenaire, Ticketmaster », a-t-il terminé.

Canadiens-Penguins: la prévente Première Place accessible à tous

Il n'y a pas que la prévente de billets pour les deux spectacles de Metallica à Québec qui a fait rager des membres de Première Place jeudi. La prévente « exclusive » qui devait leur être réservée pour le match hors-concours entre les Canadiens de Montréal et les Penguins de Pittsburgh au Centre Vidéotron le 28 septembre était en fait accessible à quiconque en connaissait le lien. 

« Le lien qui a été envoyé aux membres Première Place pour la prévente n'est pas du tout un lien sécurisé. Bref, n'importe qui peut l'utiliser pour acheter des billets en prévente même s'il n'est pas membre de Première Place », a déclaré jeudi Billy Chabot, détenteur des droits sur deux sièges du nouvel amphithéâtre.

Vérification faite, il a été effectivement très facile pour le journaliste de se procurer cinq billets dans la section 106, située derrière les filets, en cliquant sur le lien qui lui avait été transféré par un autre membre de Première Place alors que cette vente devait pourtant être accessible seulement aux membres Première Place et que la vente grand public n'était pas encore débutée.

Une situation similaire s'était produite à Québec, Montréal et Ottawa lors de la prévente de billets pour les spectacles de Metallica en 2009. Un nombre trop élevé de personnes avaient eu accès à la prévente réservée aux membres du fan club du groupe puisqu'au lieu d'un mot de passe personnel, les acheteurs utilisaient tous le même qui avait été diffusé amplement sur Internet.

Le porte-parole de Québecor, Martin Tremblay, a cependant tenu à rassurer également les membres de Première Place qui prévoient assister au match mettant aux prises les Glorieux et la bande de Sidney Crosby. 

« Ils n'ont pas à s'en faire, car pour un match de hockey, il y a 9 000 places disponibles dans les loges alors que les membres de Première Place possèdent ensemble les droits sur 4 800 sièges. Il devrait y en avoir amplement pour tout le monde.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer