Metallica fermera le Colisée et inaugurera le Centre Vidéotron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Grâce à Ryan Tedder, le chanteur de OneRepublic, qui l'a dévoilé en plein spectacle samedi soir, on savait que Metallica viendrait fermer le Colisée Pepsi. Québecor et son partenaire, la firme américaine AEG Facilities, sont venus confirmer lundi matin que cet ultime spectacle aurait lieu le 14 septembre et que la bande de James Hetfield inaugurerait ensuite le Centre Vidéotron le 16 septembre.

Benoît Robert et Pierre Dion, de Québecor, Éric... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Benoît Robert et Pierre Dion, de Québecor, Éric Bresler et Bob Newman, d'AEG Facilities,  lors de l'annonce concernant la venue de Metallica à Québec

Le Soleil, Patrice Laroche

Alors que le dévoilement de la programmation des trois premières semaines d'ouverture du Centre Vidéotron est toujours prévu pour mardi, les gestionnaires de l'amphithéâtre ont convoqué la presse une journée plus tôt pour annoncer cet événement spécial avec Metallica.

Guitares, grande scène, écran géant et bus de tournée dont sont sortis les dirigeants de Québecor, Pierre Dion et Benoît Robert, et d'AEG Facilities, Bob Newman et Eric Bresler, rien n'avait été laissé de côté pour cette annonce qui avait été qualifiée par Québecor de premier spectacle «d'envergure internationale» dans le nouvel amphithéâtre. 

Ulrich sur vidéo

Même le batteur de Metallica, Lars Ulrich, était présent via une vidéo enregistrée d'avance dans le studio du groupe en Californie pour dire quelques mots sur les spectacles que sa troupe présentera à Québec.

«Nous avons présenté plusieurs spectacles au Colisée Pepsi, la dernière fois en 2009 quand nous avons enregistré le DVD Quebec Magnetic. C'est un honneur d'être le dernier groupe de l'histoire à jouer au Colisée Pepsi. Probablement que des gens arriveront avec des marteaux le lendemain...», a-t-il affirmé en faisant référence à l'éventuelle démolition de l'ancien domicile des Nordiques.

«Et deux jours plus tard, nous ouvrirons le nouvel amphithéâtre. Vous aurez droit à deux spectacles complètement différents. Le premier sera dans l'ancien amphithéâtre avec une scène à l'ancienne dans une extrémité et le deuxième sera dans le nouvel amphithéâtre sur une scène centrale. Il y aura un artiste différent chaque soir en première partie et nous jouerons des pièces différentes chaque soir», a poursuivi Ulrich. «Et si nous sommes chanceux, James se coiffera différemment chaque soir», a-t-il aussi lancé à la blague.

Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor, et Benoît Robert, président du Groupe Sports et divertissement, ont tous les deux déclaré que, même si d'autres possibilités avaient été lancées, Metallica avait toujours été le premier choix pour inaugurer le Centre Vidéotron.

«Nous avons débuté les démarches très tôt en raison de l'amour de Québec pour Metallica et aussi parce qu'on savait que Metallica voulait fermer le Colisée et ouvrir le nouvel amphithéâtre. Ils l'avaient d'ailleurs écrit sur leur site Web», a expliqué Benoît Robert.

Expériences différentes

Pierre Dion a ajouté qu'il était important, pour Québecor et Metallica, que les deux spectacles fassent vivre aux fans deux expériences différentes. «On ne croit pas que l'un des spectacles soit plus populaire que l'autre. Pour celui dans le vieux Colisée, il y a l'aspect nostalgie qui entre en ligne de compte. On s'attend à ce que les gens veuillent aller voir les deux spectacles, qu'ils veuillent pouvoir dire : "J'étais là!" », indique-t-il.

Eric Bresler, vice-président, Location et développement chez AEG Facilities, a pour sa part souligné que pour les membres de Metallica, l'idée d'avoir un impact historique sur la ville de Québec avait grandement joué dans leur décision d'embarquer dans le projet.

«Vous l'avez vu dans sa vidéo : Lars était très enthousiaste, très excité. Il n'y a pas beaucoup de groupes qui peuvent dire qu'ils ont fermé un amphithéâtre dans une ville pour en ouvrir un nouveau quelques jours plus tard. Ils ont même créé un logo spécialement pour l'occasion», a-t-il indiqué. «Il n'y aura jamais plus un événement comme celui-là», a renchéri Bob Newman, président d'AEG Facilities.

Les billets seront mis en vente vendredi, à des prix variant entre 76 $ et 120 $, sur le réseau Billetech pour le dernier spectacle au Colisée Pepsi et via Ticketmaster pour le premier spectacle au Centre Vidéotron.

AEG habituée aux fuites

La multinationale américaine AEG, partenaire de Québecor dans la gestion du Centre Vidéotron, ne s'en fait pas outre mesure avec le fait que le chanteur de OneRepublic, Ryan Tedder, ait brûlé sa primeur samedi soir en déclarant quelques jours trop tôt à ses 6823 spectateurs que Metallica viendrait fermer le Colisée Pepsi.

«Je ne sais pas du tout de qui il l'a appris mais... vous savez, il y a toujours des fuites!» a déclaré au Soleil, tout sourire, Eric Bresler, vice-président, Location et développement chez AEG Facilities.

«Ce n'est pas bien grave. Vous savez, une fuite, ça ne vaut jamais ce que vous voyez ce matin», a-t-il poursuivi en faisant référence à la conférence de presse grandiose et à la vidéo tournée avec le batteur de Metallica, Lars Ulrich.

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, a pour sa part préféré ne pas trop parler de la fuite de samedi soir. «Il y a des rumeurs depuis deux jours avec l'approche du dévoilement de la programmation. Les gens parlent, et je suis heureux que les gens parlent du Centre Vidéotron», a-t-il simplement affirmé.

Les gestionnaires de l'amphithéâtre ont toutefois laissé entendre que ce n'était pas la déclaration de Tedder qui les avait poussés à tenir une autre conférence de presse 24 heures avant celle de ce matin, où sera annoncée toute la programmation des trois premières semaines faisant suite à l'ouverture du Centre Vidéotron.

«AEG tenait à avoir une conférence de presse séparée et Metallica aussi souhaitait avoir une conférence de presse séparée. C'est pour ça que nous vous rencontrons aujourd'hui [lundi] et demain [mardi]», a déclaré Pierre Dion. 

Labeaume a «achalé» Québecor pour avoir Metallica

Régis Labeaume sera présent aux deux spectacles de Metallica. «Tu peux être sûr, je serai là. Les deux», a-t-il lancé en point de presse avant le conseil municipal lundi. Il faut dire que le maire de Québec serait bien malvenu de manquer ce doublé metal lui qui, a-t-il dit, a «achalé» les gens de Québecor et les divers promoteurs pour avoir le groupe chouchou de la population de la capitale. «Je les ai assez achalé pour Metallica», a-t-il expliqué. Son attaché de presse Paul-Christian Nolin a en effet confirmé au Soleil que le maire proposait le nom de Metallica pour l'ouverture de l'amphithéâtre chaque fois que l'occasion se présentait. «Je ne sais pas si ça pesé», a dit M. Labeaume. «En tous cas je n'ai pas arrêté de les achaler jusqu'à temps qu'ils disent oui.»  

Avec Valérie Gaudreau

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer