Les clients de J'ai ma place pourraient choisir avant les fans des Remparts

Il semble bien que les détenteurs de sièges... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Il semble bien que les détenteurs de sièges J'ai ma place iront choisir leur siège en premier. «Les Remparts vont vouloir vendre leurs billets de saison, alors il va falloir que les gens de J'ai ma place aient choisi leur siège pour voir après ça comment on fonctionne avec les gens des Remparts», explique Me Paradis. «Ce n'est pas encore "canné", mais ça se dessine comme ça.»

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Maintenant que sa vente de sièges est complétée, J'ai ma place est à organiser une visite de l'amphithéâtre pour que ses quelque 2000 clients aient le loisir de choisir leur futur fauteuil. Et ils pourraient bien être les premiers spectateurs à mettre le pied dans le nouvel édifice, avant les partisans des Remparts.

Luc Paradis... (Photothèque Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Luc Paradis

Photothèque Le Soleil

«Les vrais maniaques de hockey, ils choisissent leur siège sur place», affirme le président de J'ai ma place, l'avocat Luc Paradis, de la firme Morency Avocats. C'est pourquoi le groupe qui a vendu environ 5000 sièges à 2000 clients souhaite leur donner la chance de fouler le sol de l'amphithéâtre afin qu'ils puissent choisir leur place de visu. Le tout pourrait se faire tôt au printemps, espère Me Paradis, qui est ces jours-ci en pleine discussion avec les autorités de la Ville et avec Québecor, gestionnaire de l'amphithéâtre.

Les détails restent cependant à peaufiner. «On n'est pas encore assez avancé sur comment on va procéder. Mais mes gens travaillent sur un scénario qu'on va présenter à Québecor prochainement. La Ville sera aussi impliquée. Il faut trouver une plage de dates où on va pouvoir inviter nos gens.»

Il semble bien que les détenteurs de sièges J'ai ma place iront choisir leur siège en premier. «Les Remparts vont vouloir vendre leurs billets de saison, alors il va falloir que les gens de J'ai ma place aient choisi leur siège pour voir après ça comment on fonctionne avec les gens des Remparts», explique Me Paradis. «Ce n'est pas encore "canné", mais ça se dessine comme ça.»

Bien sûr, il est possible que plusieurs veuillent des places dans la même section, derrière le banc des joueurs par exemple. «Il y a des endroits où ça va être un peu plus serré. Mais la réflexion qu'on se fait, c'est qu'il y a peu de chance qu'un détenteur de siège des Remparts se cannibalise avec un détenteur de siège J'ai ma place parce que ils vont être rares les clients J'ai ma place qui vont avoir à la fois un billet des Remparts et un billet des Nordiques. À la limite, un Rempart peut être assis sur un siège J'ai ma place. On ne pense vraiment pas que ça va être un problème. Il va y avoir de la place pour tout le monde.»

J'ai ma place a terminé la vente de ses sièges au cours des derniers jours. Son blitz de vente de la dernière chance a permis d'atteindre des gains supplémentaires de 500 000 $, ce qui porte le montant total amassé à 18,5 millions $ pour 4947 sièges, soit 2466 loges, 1204 mezzanines et 881 balcons. L'argent sera remis à la Ville de Québec, qui le déduira des coûts de construction de l'amphithéâtre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer