3 millions $ de plus pour la gestion de projet de l'amphithéâtre

Le contrat initial accordé à WSP devait coûter... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le contrat initial accordé à WSP devait coûter 7,2 millions $, mais quatre avis de modifications ont été envoyés par le gestionnaire et approuvés par la Ville.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Le contrat de gestion de projet accordé à WSP (anciennement GENIVAR) pour l'amphithéâtre accumule les hausses. Il se chiffre maintenant à près de 3 millions $ de plus que les 7,2 millions $ prévus au départ.

Le mandat pour la gestion de projet a été accordé à WSP en octobre 2011. Le contrat initial, qui comprenait la direction et la supervision des équipes de professionnels architectes et ingénieurs ainsi que la direction et la supervision du gérant de construction, devait coûter 7,2 millions $, taxes incluses, à la Ville de Québec.

Depuis, quatre avis de modifications ont été envoyés par le gestionnaire WSP et approuvés par la Ville. Le premier, d'un montant de 1,8 million $ en juillet 2012, était attribuable en grande partie au changement de terrain pour l'édifice. La Ville avait en effet déplacé l'emplacement en raison de l'importante contamination des sols sur le terrain choisi au départ.

En mars 2013, un autre ajout de 489 000 $ a été approuvé. Dans la décision des élus du comité exécutif, on justifiait la modification au contrat par le fait qu'on a adopté une nouvelle stratégie de réalisation du projet. C'est en effet à cette époque que la Ville avait choisi de gérer par lots et par sous-lots, une méthode qui permet de faire des économies, a souvent répété le vice-président du comité exécutif Jonatan Julien, responsable du dossier de l'amphithéâtre.

Un troisième avis de modification avait porté le total des ajouts à 2,3 millions $, ce qui chiffrait le contrat à 9,5 millions $.

Cette semaine, l'administration Labeaume a accordé un quatrième réajustement de 552 000 $. Celui-ci est justifié par la nécessité d'harmoniser et d'intégrer toutes les technologies et les applications logicielles de l'amphithéâtre. Cela concerne les outils de surveillance, d'administration, d'animation vidéo, d'affichage dynamique, de gestion et de sécurité.

Ainsi, le contrat qui était au départ de 7,2 millions $ totalise maintenant 10,1 millions $, taxes incluses.

«Normal», dit la Ville

Le porte-parole de la Ville David O'Brien a indiqué que ce type de modifications est «tout à fait normal dans ce type de contrat», car il s'agit de gestion d'un projet qui évolue dans le temps et que les besoins sont réajustés au fur et à mesure.

Jonatan Julien souligne pour sa part que le changement d'emplacement a joué pour beaucoup. Autrement, dit-il, «ça reste dans des marges qui sont acceptables». Ces ajustements n'entraînent pas de dépassement du coût total de 400 millions $ et il faut toujours regarder le projet dans son ensemble, poursuit-il. Dans le cas présent, les marges de contingence réservées aux imprévus s'épuisent moins vite que ce à quoi on s'attendait. «On constate à l'amphithéâtre qu'on est bien en deçà de l'évolution des contingences initialement prévue.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer