2015, l'année de l'amphithéâtre de Québec

On aperçoit la blanche structure de l'amphithéâtre de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

On aperçoit la blanche structure de l'amphithéâtre de plusieurs points de vue aux quatre coins de Québec.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Si 2015 est l'année de la chèvre dans l'horoscope chinois, à Québec, c'est incontestablement l'année de l'amphithéâtre. Après des années à parler de ce projet au futur, les propriétaires de l'édifice - c'est-à-dire les contribuables - pourront enfin en franchir les portes. Survol des principales étapes avant le jour tant attendu de l'ouverture officielle.

>> La dernière étape dans la construction 

L'enveloppe extérieure est presque terminée. On aperçoit la blanche structure de plusieurs points de vue aux quatre coins de la ville. Maintenant, les ouvriers s'affairent surtout à compléter la finition intérieure. Les gradins sont en place depuis un moment, et la dalle de béton est prête à recevoir la glace. Bientôt, on devrait procéder à une étape importante : l'installation des sièges. En ce moment, les ouvriers disposent les ancrages qui recevront les bancs. Pour le reste, on en est à l'installation des équipements. À cet effet, les derniers contrats accordés visaient justement la fourniture et l'installation d'appareils technologiques comme des systèmes de projection sur glace et des équipements de production. 

>> La programmation

La grande inconnue de l'équation dans la vitalité de l'amphithéâtre demeure la programmation de spectacles et d'événements sportifs qui animeront le lieu. On a appris avant les Fêtes que les Remparts y évolueront dès le début de la saison 2015-2016. Mais toujours pas de Ligue nationale de hockey en vue. Le maire de Québec, Régis Labeaume, croit que le retour des Nordiques n'est qu'une question de temps, alors que le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, qui gérera l'édifice, réitère son engagement à ramener le Fleudelisé dans la capitale. Ce dernier a indiqué au Soleil fin décembre qu'on en saura plus en février ou en mars sur la programmation de spectacles des festivités d'ouverture. Les noms des artistes qui se produiront dans la nouvelle salle de spectacle à l'automne émergeront forcément dans le courant de 2015.

>> L'animation du site d'ExpoCité

Dès ce mois-ci, le géant du divertissement AEG reviendra faire son tour, afin de prodiguer ses conseils sur l'animation du secteur d'ExpoCité. Régis Labeaume veut s'inspirer de ce que le groupe de Dan Beckerman a créé à Los Angeles avec L.A. Live autour du Staples Center des Kings, qu'il a d'ailleurs visité lors d'une récente mission en Californie. M. Labeaume imagine bien un Québec Live, à l'échelle de la capitale. Le marché du Vieux-Port y installera-t-il ses étals? Le Soleil révélait en effet en décembre que le comité de réflexion sur l'avenir d'ExpoCité dirigé par Daniel Gélinas planche sérieusement sur cette éventualité. Le maire a affirmé avant Noël qu'il comptait sur deux activités provenant du secteur privé, peut-être trois, pour animer le site en permanence. Le rapport du comité Gélinas doit être rendu au plus tôt à la fin août.

>> Le nom

On ne connaît pas encore le nom que portera l'édifice des futurs Nordiques, mais il semble peu probable qu'on voit apparaître «Centre Vidéotron» ou «Colisée Québecor» sur la façade. Le gestionnaire songe en effet à sous-louer le nom à un partenaire. Les discussions à cet effet vont s'intensifier au début de l'année, a révélé fin décembre le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion. «À partir de janvier, il y a beaucoup de choses qui vont s'activer au niveau de partenariats, de commanditaires et autres et qu'on divulguera au cours de l'année 2015.» Le gestionnaire doit verser à la Ville de Québec 33 millions $ sans équipe de la LNH et 63,5 millions $ avec une équipe pour avoir le droit d'apposer son nom sur l'édifice, mais l'entente de gestion l'autorise à sous-louer ce droit.

>>  La Livraison 

Le 15 juillet 2015, la Ville de Québec doit remettre les clés de l'amphithéâtre à son gestionnaire, Québecor. On entrera alors en période de rodage. C'est d'ailleurs ce moment qui rend Régis Labeaume le plus nerveux. «C'est quand ils vont peser sur le bouton et que tout va partir. Il reste ça. Le démarrage», avait illustré le maire quand Le Soleil lui avait demandé, en décembre, ce qui l'empêchait encore de dormir dans le dossier de l'amphithéâtre. «Est-ce que le tableau indicateur va marcher, est-ce que le système d'aération va marcher, est-ce que la glace va être réfrigérée? Parce qu'on est rendu là, on est à la veille de peser sur les boutons.»

>> L'ouverture officielle

C'est le 15 septembre 2015 que l'édifice de 400 millions $ ouvrira officiellement ses portes au grand public. Les festivités entourant cette inauguration se dérouleront sur plusieurs jours. Le président de la direction de Québecor, Pierre Dion, a même évoqué «un mois». «Le mois d'inauguration aura l'objectif de rendre l'amphithéâtre accessible au plus de monde possible. Il y aura une programmation de jour, de soir, de week-end, des artistes québécois, des artistes à l'international. Ça va vraiment être un peu de tout. Il y aura aussi plusieurs activités gratuites.» Le maire Labeaume, lui, avec un comité multidisciplinaire, concocte une programmation populaire, pour que le plus de citoyens possible puissent s'y rendre et visiter l'amphithéâtre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer