«À la prochaine», disent les candidats indépendants

Commissaire  à la commission scolaire des Premières-Seigneuries... (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Commissaire à la commission scolaire des Premières-Seigneuries depuis 2007, Michel Bélanger aurait préféré un meilleur résultat, mais accepte «la décision du peuple».

Photo Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

Dossiers >

Élections à Québec

Politique

Élections à Québec

Une élection partielle au municipal. Une goutte d'eau dans l'océan démocratique? Certains pourraient le croire. Pourtant, le scrutin du 18 novembre dans le district de Saint-Rodrigue n'a rien d'anodin. Premier test électoral depuis le tsunami d'Équipe Labeaume en 2009, il pourrait ouvrir la porte à une opposition officielle à l'hôtel de ville de Québec. »

David Rémillard
Le Soleil

(Québec) Malgré la cuisante défaite, les candidats indépendants Michel Bélanger et Frédéric Chrétien disent «à la prochaine» à Vincent Dufresne et devraient être de l'élection générale en novembre 2013.

Commissaire à la commission scolaire des Premières-Seigneuries depuis 2007, Michel Bélanger aurait préféré un meilleur résultat, mais accepte «la décision du peuple». Au final, il n'aura récolté que 9,8 % des voix.

Joint peu après le dépouillement de la dernière boîte de scrutin, il a malgré tout dressé un bilan positif de sa campagne, axée sur la sécurité des piétons et des enfants dans le district de Saint-Rodrigue. «Je crois avoir lancé un message positif à la population», s'est-il consolé.

M. Bélanger prendra les prochains mois pour dresser un bilan de sa campagne et ses résultats et prévoit ajuster le tir pour l'élection générale de novembre 2013. «On va faire un mea-culpa», ne blâmant que lui-même, ayant fait campagne en solitaire.

Pas une forteresse

Frédéric Chrétien le sait, il n'a pas performé à la hauteur de ses attentes. Mais il se console. «Ce que j'ai déchiffré dans cette élection-là, on disait que [Saint-Rodrigue] était une forteresse d'Équipe Labeaume. Mais quand on a plus de choix, c'est loin d'être une forteresse», a-t-il lancé.

Le jeune étudiant de 20 ans a bien l'intention de se présenter aux élections générales de novembre 2013. Et cette fois, ce sera sous la bannière d'Alternative Québec, parti qu'il souhaite fonder d'ici janvier 2013. «J'entends arriver avec un programme clair et concis qui est efficace pour la Ville de Québec.»

Alternative Québec n'était toujours pas reconnu par le Directeur général des élections du Québec pour la partielle de dimanche, raison pour laquelle M. Chrétien s'est présenté comme indépendant. Une situation qui a peut-être nui à sa campagne, selon lui. «Ça joue nécessairement sur l'image.»

Il espère présenter plusieurs candidats aux prochaines élections, mais «la qualité primera sur la quantité», prévient-il.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer