Le candidat d'Équipe Labeaume élu dans Saint-Rodrigue

Le nouveau conseiller élu du district Saint-Rodrigue, Vincent... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le nouveau conseiller élu du district Saint-Rodrigue, Vincent Dufresne, célèbre sa victoire avec son chef, le maire Régis Labeaume. M. Dufresne a récolté 64  % des votes.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Dossiers >

Élections à Québec

Politique

Élections à Québec

Une élection partielle au municipal. Une goutte d'eau dans l'océan démocratique? Certains pourraient le croire. Pourtant, le scrutin du 18 novembre dans le district de Saint-Rodrigue n'a rien d'anodin. Premier test électoral depuis le tsunami d'Équipe Labeaume en 2009, il pourrait ouvrir la porte à une opposition officielle à l'hôtel de ville de Québec. »

(Québec) Vincent Dufresne prend la route de l'hôtel de Ville de Québec. Le candidat d'Équipe Labeaume a remporté par une large majorité de 64 % l'élection partielle dans le district de Saint-Rodrigue dimanche soir. Emballé, le nouveau politicien pense déjà à l'élection générale de novembre 2013.

«C'est une victoire obtenue par le travail. J'ai visité 3500 portes, le reste de l'équipe a fait le reste. On a rencontré pratiquement tout le monde dans le district», a lancé M. Dufresne à son arrivée vers 21h dimanche soir au restaurant La Bourgeoise où s'étaient réunis des proches et les conseillers d'Équipe Labeaume.

«Il n'y a que dans le dictionnaire où le mot réussite arrive avant le mot travail», a illustré le nouvel élu accompagné de sa conjointe, Nancy Langlais.

L'homme de 39 ans, actuellement directeur général de l'hôtel PUR, a obtenu la faveur de 1817 des 14 343 électeurs inscrits lors de cette élection marquée par un taux de participation famélique de 19,91 %.

La candidate du nouveau parti d'opposition Québec autrement, Marie-France Painchaud, est arrivée deuxième avec 23 % des votes exprimés par les électeurs de ce district de Charlesbourg. Le parti du chef David Lemelin avait axé sa campagne sur la nécessité d'élire une opposition officielle à Régis Labeaume.

Les autres candidats étaient deux indépendants dont le jeune Frédéric Chrétien, 20 ans, qui a recueilli 3,1 % avec 88 votes. L'avocat Michel Bélanger a fait mieux avec 9,8 % (278 votes).

Cette partielle avait été rendue obligatoire après l'élection le 4 septembre de la conseillère Denise Trudel pour la Coalition avenir Québec à l'Assemblée nationale.

Candidat en 2013

À peine élu, Vincent Dufresne a déjà annoncé ses couleurs pour le prochain scrutin général municipal du 3 novembre 2013.

«Je serai présent en 2013, c'est garanti. J'ai adoré l'expérience de la campagne et je pense que la politique, ça me colle à la peau. J'ai trouvé ça génial», a-t-il indiqué. «On a une année pour montrer ce qu'on sait faire et on va recommencer l'an prochain.»

Avec l'élection de Vincent Dufresne, Équipe Labeaume compte donc 24 élus à l'hôtel de ville devant trois indépendants pour un total de 27 conseillers. Cette composition du conseil revient ainsi à celle d'avant mars, mois où la conseillère d'Équipe Labeaume Denise Trudel a siégé comme indépendante après avoir annoncé son intention de sauter dans l'arène provinciale.

Transition

La campagne de Vincent Dufresne avait fait jaser notamment parce qu'au moment de présenter son candidat, le maire Régis Labeaume avait déclaré que M. Dufresne resterait directeur général de l'hôtel PUR pour l'année à venir.

Ce dernier et son nouveau chef ont par la suite expliqué que M. Dufresne sera «conseiller à temps plein», mais qu'une transition devra s'effectuer ces prochains mois quant à ses obligations d'hôtelier.

Dimanche, ils ont repris ce discours à l'unisson. «Pendant l'année, vous allez voir ce que je vais faire comme travail et les gens de Saint-Rodrigue seront très très bien servis», a commenté M. Dufresne, fraîchement élu. On va travailler pour qu'ils soient heureux et qu'ils réélisent Équipe Labeaume l'an prochain.»

Le maire Régis Labeaume n'a pour sa part pas voulu indiquer combien de temps durera la transition en question. Il dit aussi avoir vu dans les résultats que les électeurs ne se sont pas formalisés de cette question de l'emploi de Vincent Dufresne. «La population n'a fait aucune différence», a-t-il tranché.

«Il faut qu'on accepte qu'il y a des gens qui travaillent», a dit M. Labeaume.

«Il va falloir qu'on s'habitue sinon on va toujours aller chercher des retraités, des gens sans emploi, ça ne peut pas être comme ça, a-t-il plaidé. Les gens qui sont actifs, les professionnels, les gens de qualité qu'on veut aller chercher, il faut accepter qu'il y a une transition. Ils ne peuvent pas sacrer leur job là du jour au lendemain.»

En 2009, le maire avait augmenté le salaire de base des élus pour éviter qu'ils ne cumulent les emplois. Vincent Dufresne touchera le salaire d'élu de 60 819 $ plus une allocation de dépenses pour un total de 76 129 $.

Rendez-vous manqué

L'élection partielle de dimanche prend aussi l'allure de rendez-vous manqué pour le nouveau parti municipal, Démocratie Québec. Le candidat du parti fondé par la conseillère indépendante Anne Guérette, Charles-Eugène Bergeron, a quitté la course pour des motifs personnels quelques jours à peine après avoir été choisi lors d'une soirée d'investiture tenue le 17 octobre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer