Rimouski 3 / Kelowna 7: l'Océanic en eau trouble

Après avoir vu l'Océanic réduire l'écart à 3-2... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Après avoir vu l'Océanic réduire l'écart à 3-2 en fin de première période, les Rockets ont repris le contrôle du match avec trois buts sans riposte en deuxième. Ils l'ont finalement emporté par la marque de 7-3.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) En matinée, Serge Beausoleil disait ne pas jamais s'imaginer de scénario apocalyptique. Mais à l'évidence, l'Océanic de Rimouski se retrouve en eau trouble. À la suite d'une cuisante défaite de 7-3 contre les Rockets de Kelowna, lundi soir, les champions de la LHJMQ devront remporter quatre matchs en cinq jours s'ils désirent mettre la main sur la Coupe Memorial.

Le défi est de taille, mais avant de voir aussi loin, la formation du Bas-Saint-Laurent jouera sa survie mercredi face aux Remparts. Une victoire lui permettrait de poursuivre son chemin au lieu de retourner à la maison.

«Ce n'est certes pas la situation désirée et assurément pas une avenue qu'on souhaitait affronter, mais c'est celle qui est devant nous. Il faudra trouver de l'énergie, car présentement, il n'y a rien dans le réservoir», a avoué l'entraîneur-chef des champions de la LHJMQ.

À ce jour, l'Océanic est le seul club à ne pas avoir savouré la victoire. Pour l'instant, Oshawa (2-0) est assuré de participer à la demi-finale, tandis que Québec (1-1) et Kelowna (1-1) ont un billet pour le bris d'égalité qui n'aurait pas lieu si Rimouski s'inclinait à nouveau dans son troisième match. «Nous avons été les artisans de notre propre malheur. Le défi est très important, mais je pense qu'on est capable de le relever», a ajouté Beausoleil.

Mais pour cela, Rimouski devra retrouver son désir de vaincre. Le fait de croiser les Remparts pourra-t-il les aider?

«On les connaît et on les a battus à la Coupe du Président, mais ce n'est pas en jouant de même qu'on va gagner. C'est plate qu'on joue notre plus mauvais hockey à la Coupe Memorial», a répondu le défenseur Samuel Morin.

Comme à son habitude, l'Océanic a tardé avant de se mettre en marche. Le réveil a sonné à 0-3. À force de jouer avec le feu, les hommes en bleu ont fini par se brûler.

«Un match de marde», voilà comment Morin résumait l'effort de siens. «On a encore mal commencé, c'est difficile à expliquer et c'est décevant. Je n'ai aucune idée, je ne sais pas pourquoi. On est revenus, mais on a arrêté de jouer après leur quatrième but chanceux. Je suis déçu de moi et de la manière qu'on a joué. On est gêné de notre performance», a ajouté le défenseur de Saint-Henri.

Après cinq buts sur 22 lancers, Beausoleil a retiré le gardien Louis-Philip Guindon en deuxième période au profit de Philippe Desrosiers. «On peut tous mieux jouer, du premier au dernier», a raconté le coach en répondant à une question portant sur le rendement du cerbère.

Contrairement à leur défaite contre les Remparts, vendredi, les Rockets ont obtenu la collaboration de leurs meilleurs joueurs. Nick Merkley (2), Gage Quinney (2), Leon Draisaitl (2) et Madison Bowey ont secoué les cordages, tandis que Christopher Clapperton, Michaël Joly et Frédérik Gauthier l'ont fait pour Rimouski. «Ça ressemble plus aux Rockets de Kelowna qu'on a vu toute l'année, on a commencé le match avec la pédale au plancher», a noté leur entraîneur-chef, Dan Lambert.

Il y avait 6981 spectateurs au match, la plus petite foule jusqu'à présent. La victoire de Kelowna fait donc en sorte que le match entre l'Ouest et l'Ontario, mardi, fera l'objet d'un véritable enjeu. Tout juste avant, ce sera l'hommage à Patrick Roy.

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, a lancé dans... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, a lancé dans la mêlée le gardien Philippe Desrosiers en deuxième période, après que Louis-Philip Guindon eut accordé 5 buts sur 22 lancers.  

Le Soleil, Erick Labbé

Guindon brave la tradition

Rares sont les gardiens qui acceptent de s'adresser aux journalistes le matin d'un match. Louis-Philip Guindon a bravé la tradition, lundi matin, prenant part à la période de disponibilité média de l'Océanic. N'ayant pas participé à un match depuis le 17 mai, le portier a été préféré par Serge Beausoleil à son partenaire Philippe Desrosiers, qui a connu un match difficile contre Oshawa, samedi. «Je me sens excité. Je pense que tous les joueurs juniors rêvent de jouer au tournoi de la Coupe Memorial», a-t-il affirmé quelques heures avant d'enfiler ses jambières. Guindon se disait prêt à disputer le «match le plus important de sa vie». «La pression, c'est un peu psychologique. Moi, je ne considère pas qu'on ait de la pression. On va embarquer sur la glace, s'amuser, comme l'Océanic de Rimouski sait le faire. On va jouer au hockey», a-t-il indiqué.

Le capitaine de l'Océanic de Rimouski, Alexis Loiseau,... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Le capitaine de l'Océanic de Rimouski, Alexis Loiseau, a récolté deux passes lors de la défaite des siens, lundi soir.

Le Soleil, Erick Labbé

Loiseau: une défaite qui «n'a pas de sens»

Le capitaine de l'Océanic de Rimouski, Alexis Loiseau, avait la mine bien basse après la défaite des siens aux mains des Rockets de Kelowna, lundi soir. «On affronte la meilleure équipe du Canada et il y a la moitié de l'équipe qui ne se présente pas. Je ne planterai pas personne, mais c'est inacceptable. Je ne comprends même pas comment on a fait pour gagner le championnat du Québec. Ç'a pas de sens», a-t-il déclaré, l'air dépité. Son coéquipier Michaël Joly se désolait quant à lui du manque d'esprit de corps des Rimouskois. «On a pensé à nous autres même avant de penser à l'équipe. L'équipe ne s'est pas présentée. Il y a des gars qui nous ont coûté la game. Moi, j'ai pris une mauvaise punition en début de deuxième, alors qu'on avait un avantage numérique. Ça nous a coûté le momentum. On a pris des mauvaises punitions et ça nous a coûté le match. Défensivement, on a manqué de focus. On n'a pas joué une partie d'équipe», a-t-il constaté.  

Des défenseurs qui se mettent en valeur

Le but réussi par Madison Bowey dans la rencontre opposant l'Océanic de Rimouski aux Rockets de Kelowna, lundi, était le 10e inscrit par un défenseur dans le tournoi de la Coupe Memorial. Une production impressionnante, d'autant plus qu'à eux seuls, les arrières des Remparts en ont inscrit cinq! «Les gars dirigent leurs tirs au filet et il y a beaucoup de trafic. Les gardiens ne peuvent pas voir les lancers. Ce n'est pas plus compliqué que ça. Si personne ne bloque les tirs, les gardiens ne peuvent pas les voir», a expliqué l'entraîneur-chef des Generals de Kelowna, DJ Smith. 

Avec Kathleen Lavoie

Live Blog Le duel Océanic/Rockets en direct
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer