Le gouvernement doit récupérer l'argent «volé», dit la CAQ

Les témoignages recueillis à la commission Charbonneau devraient... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Les témoignages recueillis à la commission Charbonneau devraient suffire à enclencher des poursuites contre les entreprises ayant volé des «centaines de millions» à l'État québécois, estime le chef de la CAQ, François Legault.

La Presse Canadienne

Partager

(Québec) Le gouvernement Marois doit doter ses procureurs de l'État de plus de moyens pour récupérer les «centaines de millions volés» par des firmes de génie et de construction, exige le chef caquiste François Legault.

Au moment où les Québécois remplissent leur déclaration de revenus, il est devenu «urgent» de rétablir la confiance envers la classe politique et les entrepreneurs honnêtes, soutient la Coalition avenir Québec (CAQ).

Les témoignages recueillis à la commission Charbonneau devraient suffire à enclencher des poursuites contre les compagnies impliquées, estime M. Legault. «On pense qu'on possède assez de preuves, qu'il y a eu assez d'aveux, mais il faut donner des ressources aux procureurs pour être capable de poursuivre les entreprises», a-t-il déclaré depuis les locaux montréalais de la CAQ.

En entrevue au Soleil, le député caquiste Jacques Duchesneau fait du recouvrement des sommes «volées» une question de principe. «Tout le monde est égal devant la loi, commente-t-il. Si on ne s'attaque pas à l'injustice, qu'est-ce qu'on dit aux gens honnêtes?»

«La plus grande fraude du siècle au Canada»

D'après M. Duchesneau, ex-chef de l'Unité anticollusion du ministère des Transports, l'ensemble des stratagèmes de l'industrie de la construction constitue «la plus grande fraude du siècle au Canada».

L'immunité des témoins à la commission Charbonneau est valide pour les personnes, insiste-t-il, pas pour les entreprises. M. Duchesneau plaide pour que des procureurs du gouvernement se spécialisent dans le type de poursuites qui pourraient permettre de récupérer les sommes.

«On n'a pas eu jusqu'à présent de poursuites auprès des firmes de génie, des entreprises de construction, qui ont fait de la collusion pour souffler les prix de 20 % à 30 %», déplore encore le chef François Legault.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer