Martin Dumont avait oublié la présence du maire Tremblay

Martin Dumont... (Photo tirée d'une vidéo)

Agrandir

Martin Dumont

Photo tirée d'une vidéo

Partager

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

Lors de sa première rencontre avec les enquêteurs de la Commission Charbonneau, en septembre, Martin Dumont n'avait pas mentionné que le maire de l'époque, Gérald Tremblay, était présent lors de l'incident de la double comptabilité pour une élection complémentaire. Ce n'est que lors de la deuxième rencontre, un mois plus tard, qu'il a mentionné la présence du maire aux enquêteurs.

L'ex-organisateur politique du parti Union Montréal se trouve pour une troisième fois devant la commission Charbonneau, jeudi matin, et l'avocat d'Union Montréal, Michel Dorval, tente de le mettre en contradiction avec les versions qu'il a données lors de son premier témoignage des 29, 30 et 31 octobre, et lors de ses rencontres avec les enquêteurs qui ont précédé son premier témoignage.

Martin Dumont avait déjà témoigné en octobre du fait que lors d'une élection complémentaire dans Saint-Laurent pour laquelle il était organisateur, il était inquiet du fait que le budget de campagne soit dépassé. C'est alors que l'agent officiel Marc Deschamps lui avait dit de ne pas s'inquiéter, en exhibant une feuille avec deux colonnes illustrant un budget officiel et un budget officieux.

Or, on a appris jeudi que lors de la première rencontre avec les enquêteurs de la commission, le 12 septembre, jamais Martin Dumont n'a mentionné que le maire de l'époque, Gérald Tremblay, était présent lors de cet échange avec M. Deschamps.

Lors de son témoignage devant la commission en octobre, il avait même soutenu que le maire s'était levé et avait quitté la pièce, voyant M. Deschamps exhiber une feuille de comptabilité avec deux colonnes, en disant qu'il n'avait pas à savoir ça.

Ce n'est qu'un mois plus tard, lors d'une seconde rencontre avec les enquêteurs, le 17 octobre, que M. Dumont a mentionné la présence de Gérald Tremblay - ce que l'ex-maire a toujours nié.

La présidente de la Commission, la juge France Charbonneau, s'est étonnée à voix haute du fait que M. Dumont ait oublié un événement aussi marquant que la présence du maire lors d'un échange sur une double comptabilité pour une élection complémentaire. Elle lui a demandé d'expliquer pourquoi il n'avait pas mentionné cette présence du maire lors de la première rencontre avec les enquêteurs, et seulement à la seconde.

M. Dumont a répliqué qu'à ses yeux, «c'était banal».

Vengeance et Milioto

Me Dorval a aussi souligné que lors de la première rencontre avec les enquêteurs de la commission, M. Dumont avait relaté être passé du parti Union Montréal à Vision Montréal pour se venger.

Lors de la deuxième rencontre avec les enquêteurs, lorsqu'ils lui ont fait relire sa déclaration, M. Dumont a annoté le document pour y ajouter que cette vengeance contre Union Montréal n'était «pas sa motivation première» pour aller au parti concurrent.

Me Dorval a aussi révélé que d'après le document rédigé par les enquêteurs après leur première rencontre avec M. Dumont, celui-ci avait soutenu qu'une employée était présente dans le bureau, lorsque l'entrepreneur Nick Milioto l'aurait menacé de le couler dans les fondations du trottoir qu'il construisait. Il aurait même dit à l'employée que M. Milioto venait de le menacer.

Lors de la seconde rencontre avec les enquêteurs, lorsqu'ils lui ont fait relire sa déclaration, il a biffé le nom de cette employée.

La Commission se penche maintenant sur la pertinence de lever en tout ou en partie l'ordonnance de non-publication qui frappe le témoignage de la policière Isabelle Toupin. Celle-ci a été entendue plus tôt cette semaine sur l'enquête concernant la vente des terrains du Faubourg Contrecoeur, dans l'est de Montréal, un dossier qui se trouve devant les tribunaux.

Dans son mandat, la commission doit veiller à protéger la preuve dans les procès qui sont à venir.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer